Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le jeune obèse français rapatrié des Etats-Unis est bien arrivé chez lui

© © Capture d'écran : YouTube.comLe jeune obèse français rapatrié des Etats-Unis est bien arrivé chez lui
Le jeune obèse français rapatrié des Etats-Unis est bien arrivé chez lui - Sputnik France
S'abonner
Le jeune Français obèse, bloqué successivement aux Etats-Unis et à Londres, faute de transport, est bien arrivé jeudi matin à Ferney-Voltaire près de Genève où réside sa famille, a indiqué son oncle Roger Chenais à l'AFP.

Accompagné de ses parents, Kevin Chenais, 22 ans, 230 kilos, a quitté Londres mercredi en ambulance en début d'après-midi pour rejoindre Douvres où il a embarqué gracieusement sur un ferry de la compagnie britannique P&O.

Une fois en France il a voyagé à bord de l'ambulance mise à disposition par Eurostar.

Souffrant d'un dérèglement hormonal, Kevin se déplace sur une chaise motorisée et a besoin presque en permanence d'oxygène et de surveillance médicale. Après avoir essayé divers traitements en France, ses parents l'avaient amené en mai 2012 aux Etats-Unis avec l'espoir de le soigner à la Mayo Clinic, dont l'établissement principal se trouve à Rochester dans le Minnesota.

Kevin a vécu un cauchemar ces dernières semaines pour essayer de revenir en France, ses parents ayant décidé de rentrer devant l'absence de résultats de son traitement, a précisé son oncle.

C'est d'abord British Airways qui, après avoir acheminé la famille aux Etats-Unis en 2012, a refusé de l'embarquer au retour fin octobre, invoquant des « raisons de sécurité » liées au poids et à l'état de santé de Kevin.

La famille Chenais s'est alors adressée à la compagnie maritime du paquebot Queen Mary qui assure la liaison entre New York et Southampton, au sud de l'Angleterre. Mais elle aussi a refusé d'accueillir Kevin, pour les mêmes raisons.

La situation s'est finalement débloquée lorsque Virgin Atlantic a accepté d'embarquer gratuitement Kevin et ses parents à bord de l'un de ses avions pour Londres. Arrivé mardi matin dans la capitale britannique, Kevin s'est vu une nouvelle fois dans l'incapacité de rejoindre la France, la compagnie Eurostar refusant, pour raisons de sécurité, qu'il voyage dans l'un de ses trains.

« Son poids fait que nous ne pouvons pas prendre en charge la personne, nous ne pourrions pas la porter et l'évacuer » en cas d'incident dans le tunnel sous la Manche, a expliqué une porte-parole de la compagnie à l'AFP.

La famille a tout de même réussi à embarquer hier à bord du Spirit of Britain, un ferry de la compagnie P&O. Arrivé à 19H10 (18H10 GMT) à Calais, Kevin terminera son périple jusqu’à son domicile de Ferney-Voltaire, à la frontière suisse, à bord d'une autre ambulance mise à disposition par Eurostar.

« Ses parents sont très reconnaissants et remercient pour tous ceux qui ont aidé Kevin, les représentants consulaires français, le personnel des hôtels, les compagnies Virgin Atlantic et Eurostar », a déclaré son oncle.

Pourtant, dans cette affaire, le jeune Kevin semble être victime de la double peine. En plus de ne pas pouvoir regagner son pays natal, le jeune homme n'est en aucun cas responsable de son obésité. Il souffre d'un dérèglement hormonal, cela depuis l'âge de six mois. Une origine que l'on retrouve souvent dans l'obésité infantile.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала