Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Attentats de Volgograd: une tentative d'attiser la haine religieuse (officiel)

© RIA Novosti / Aller dans la banque de photosAttentats de Volgograd
Attentats de Volgograd - Sputnik France
S'abonner
Les attentats perpétrés dimanche et lundi à Volgograd (ex-Stalingrad) constituent une tentative d'attiser l'animosité interconfessionnelle en Russie, indique lundi un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

Les attentats perpétrés dimanche et lundi à Volgograd (ex-Stalingrad) constituent une tentative d'attiser l'animosité interconfessionnelle en Russie, indique lundi un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

"Ce coup monté avec cynisme à la veille de la fête du Nouvel an constitue une nouvelle tentative des terroristes […] de semer la panique et le chaos, d'attiser la haine interconfessionnelle et les conflits dans la société russe. Nous ne reculerons pas et continuerons à combattre avec fermeté et conséquence contre un ennemi perfide qui ignore les frontières et que seuls les efforts conjugués sont en mesure d'arrêter ", lit-on dans le communiqué.

"Les actes criminels commis à Volgograd ont été organisés selon le même modèle que les attaques terroristes aux Etats-Unis, en Syrie, en Irak, en Libye, en Afghanistan, au Nigeria et dans d'autres pays. Leurs inspirateurs sont également les mêmes", constate le document.

Moscou dénonce la tendance de certains "analystes politiques" à diviser les terroristes en "bons et "mauvais" en fonctions des missions géopolitiques qu'ils se fixent.

"Le terrorisme est un crime dont la répression doit être inévitable", indique le communiqué de la diplomatie russe qui appelle la communauté internationale à condamner conjointement le terrorisme, ainsi que l'idéologie de la violence et de l'extrémisme qui alimente ce dernier.

Deux attentats ont secoué Volgograd en moins de 24 heures, le premier perpétré dans la gare ferroviaire de la ville et le second dans un trolleybus. Tous les deux ont été commis par des terroristes kamikazes. Ces attaques ont fait 32 morts, selon le ministère des Situations d'urgence. 

Des dizaines de personnes, dont des enfants, ont été hospitalisées dans un état grave ou critique.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала