Néonazisme: une menace sous-estimée en Europe (Moscou)

L'opinion publique de l'Union européenne sous-estime la menace du néonazisme, a déclaré lundi lors d'un point de presse à Moscou le délégué du ministère russe des Affaires étrangères pour les droits de l'homme, la démocratie et la suprématie du droit, Konstantin Dolgov.

L'opinion publique de l'Union européenne sous-estime la menace du néonazisme, a déclaré lundi lors d'un point de presse à Moscou le délégué du ministère russe des Affaires étrangères pour les droits de l'homme, la démocratie et la suprématie du droit, Konstantin Dolgov.

"Je voudrais particulièrement attirer l'attention sur les défis existant dans le domaine de la défense des droits de l'Homme, tels que la croissance de la xénophobie, du racisme, du nationalisme agressif. L'opinion publique de l'UE sous-estime réellement la menace du néonazisme. Son existence dans certains pays membres de l'Union européenne est justifiée par le soi-disant souci de protéger la liberté d'expression. Soi-disant, car personne n'a annulé les décisions du Tribunal de Nuremberg qui, comme on le sait, font partie du système actuel du droit international et des Statuts de l'Onu", a indiqué le responsable russe.

Il a ajouté que toute tentative de disculper ou de blanchir ceux qui avaient combattu aux côtés de l'Allemagne nazie, n'était pas autre chose qu'une violation du droit international.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала