Sotchi: la sécurité des Américains entre les mains de l’US Navy

© RIA Novosti . Gennadii SchischkinIzvestia
Izvestia - Sputnik France
Deux navires américains, le destroyer Ramage et le navire de commandement Mount Whitney, sont entrés dans les eaux de la mer Noire et se dirigent vers l’est. Selon l'état-major de la marine russe, ces navires n'ont pas l'intention d'entrer dans les eaux territoriales russes. Ils devraient être rejoints par la frégate Taylor, qui fait également partie de la 6e flotte de la marine américaine déployée en Méditerranée, écrit jeudi le quotidien Izvestia.

Deux navires américains, le destroyer Ramage et le navire de commandement Mount Whitney, sont entrés dans les eaux de la mer Noire et se dirigent vers l’est. Selon l'état-major de la marine russe, ces navires n'ont pas l'intention d'entrer dans les eaux territoriales russes. Ils devraient être rejoints par la frégate Taylor, qui fait également partie de la 6e flotte de la marine américaine déployée en Méditerranée, écrit jeudi le quotidien Izvestia.

D'après le commandement de la marine américaine, ces navires sont envoyés en mer Noire pour assurer la sécurité des JO de Sotchi. En cas d'incident ils aideront à évacuer les citoyens américains présents sur place – les deux navires disposent d’héliports. En revanche ils ne pourront pas accueillir un grand nombre de personnes. Dans une situation nécessitant une évacuation immédiate de la délégation américaine, celle-ci devrait quitter les JO par avion et les navires joueraient, dans ce cas, le rôle de centre de commandement.

"Il n'y a rien à craindre de l'arrivée de navires américains en mer Noire. Une grande délégation américaine est présente aux JO et il est logique, de la part du Pentagone, de vouloir assurer leur sécurité", a déclaré Viktor Kravtchenko, ancien commandant de l'état-major de la marine russe.

Aucun scénario ne nécessiterait, de toute façon, l’intervention militaire des Américains.

D'après les informations provenant de sources américaines, les unités terrestres seront également en état d'alerte pendant les JO. En particulier les Boeing C-17 de transport à la base aérienne de Ramstein en Allemagne, les unités spéciales de Stuttgart, ainsi que l'infanterie de marine déployée en Espagne.

"La présence de ces navires en mer Noire ne s'explique pas uniquement par la préoccupation pour les sportifs américains : c'est évident, ils feront du renseignement en même temps. Mais dans tous les cas leur présence en mer Noire ne transgresse aucune règle internationale", explique Viktor Kravtchenko.

Conformément à la Convention de Montreux sur le régime des détroits de 1936, la présence des visiteurs en mer Noire ne doit pas dépasser 21 jours et cet intervalle devrait être respecté compte tenu de la durée des JO (du 7 au 23 février). Leur tirant d'eau est également conforme à la norme et le poids total des trois navires n'excède pas les 30 000 tonnes fixées par la Convention de Montreux.

Les Etats-Unis coopèrent militairement avec pratiquement tous les pays du bassin de la mer Noire, par conséquent leurs intérêts ne se limitent certainement pas au soutien de leurs concitoyens aux JO. Leur présence est avant tout une démonstration de force et un rappel pour montrer que Washington a des intérêts dans le monde entier. Notamment sachant que deux pays, sur lesquels l'Amérique compte renforcer son influence, se trouvent au bord de la mer Noire – l'Ukraine et la Géorgie.

La sécurité des Jeux olympiques de Sotchi

Toutefois, selon le ministère géorgien de la Défense, l'entrée de navires américains dans un port géorgien n'est pas prévue. La côte ukrainienne de la mer Noire est pour sa part loin de Sotchi et il est peu probable que ces navires se rendent à Odessa pour soutenir les manifestations. Mais ils ont déjà fait forte impression et c'est exactement ce que le Pentagone souhaitait.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала