Syrie: Brahimi donne un temps de réflexion au gouvernement et à l'opposition

L'émissaire spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, a mis fin aux discussions entre l'opposition et le gouvernement syriens qui étaient dans l'impasse depuis trois semaines à Genève et n'a fixé aucune date pour une reprise.

L'émissaire spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, a mis fin samedi aux discussions entre l'opposition et le gouvernement syriens qui étaient dans l'impasse depuis trois semaines à Genève et n'a fixé aucune date pour une reprise.

"Je pense qu'il est préférable que chaque partie rentre et réfléchisse à ses responsabilités, et dise si elle veut que ce processus continue ou non", a déclaré M.Brahimi devant les journalistes.

A l'issue d'une ultime réunion avec les délégations du gouvernement de Damas et de l'opposition syrienne samedi matin au Palais des Nations, le médiateur international a constaté l'échec de ses efforts pour mettre fin au conflit en Syrie au terme du second round de la conférence ouverte le 22 janvier dernier à Montreux.

M.Brahimi s'est dit "tout à fait désolé" et s'est excusé "auprès du peuple syrien dont les espoirs étaient si grands". Il a choisi de renvoyer tout le monde sans date de retour pour donner à chacun un temps de réflexion.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала