Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ukraine : entre le marteau et l'enclume

© © Photo : La Voix de la RussieUkraine : entre le marteau et l'enclume
Ukraine : entre le marteau et l'enclume - Sputnik France
S'abonner
Le parlement ukrainien a voté la démission de Viktor Ianoukovitch pour non-exécution des obligations présidentielles et a fixé la date de l’élection anticipée du chef de l'État pour le 25 mai. La plupart des députés de la Verkhovna Rada ont voté pour cette décision. À son tour, Viktor Ianoukovitch a déclaré : « Cette décision des parlementaires est illégitime ». Un peu plus tôt, il a démenti les rumeurs sur sa démission volontaire et a déclaré qu’il ne signerait aucun document adopté à la réunion du parlement ukrainien samedi.

Suivez ce thème en direct : Ukraine: instabilité politique et libération de Timochenko

Les passions politiques en Ukraine s’échauffent d'heure en heure. Samedi matin, le pays était excité par les rumeurs sur la fuite de Viktor Ianoukovitch. La résidence présidentielle était vide, elle est devenue presqu’une pièce de musée - les visiteurs curieux s’y succédaient toute la journée. A Kharkov, où le chef de l'Ukraine devait arriver pour la participation au congrès, on a déclaré que l’avion présidentiel n’avait pas atterri sur l'aérodrome de la ville. La disparition temporaire du chef de l'État a donné bien évidemment le feu vert aux parlementaires ukrainiens. Au total, en quelques heures, ils ont adopté un paquet de projets de loi réformistes et ont commencé à attendre l'essentiel – la décision sur la démission du président, qui était, soi-disant, déjà annoncée oralement et qui devait être présentée par écrit. Cependant, Ianoukovitch, arrivé tout de même à Kharkov, a démenti toutes les rumeurs sur sa démission volontaire. Cette déclaration était une faible tentative pour éclaircir quelles étaient en général ses chances de rester au pouvoir en tant que président. Cette opinion était exprimée dans une interview à La Voix de la Russie par le président du Conseil russe de politique étrangère et de la défense, le politologue Fiodor Loukianov.

« Lorsque Ianoukovitch a quitté Kiev et a laissé agir ses adversaires, il a renoncé de facto aux actions ultérieures. La séance de samedi de la Verkhovna Rada a remplacé le chef du parlement. Alexandre Tourchinov, premier adjoint du chef du parti Batkivchtchina, a été élu président du parlement à la majorité des voix. L'adoption des amendements au Code pénal de la république est l’une des premières initiatives de la de la Rada dans sa nouvelle composition, elles concernent la décriminalisation de certains articles du vieux Code Pénal. Ce qui a permis de libérer rapidement Ioulia Timochenko, dont le nouveau président de la Verkhovna Rada est un collègue et un ami. Personne ne doute qu'en Ukraine, il y a une scission politique et sociale.» Les conséquences de cette division peuvent tourner en vraie tragédie si on ne forme pas dans les plus courts délais un cabinet de confiance nationale arrangeant tout le monde, estime le professeur de l'Institut d'État des relations internationales de Moscou Valeri Soloveï.

Ce doit être un cabinet composé de professionnels et capable de stabiliser l'Ukraine. Le pays traverse maintenant une crise très aiguë - non seulement politique, mais aussi socio-économique. T

Diaporama : La voie de Viktor Ianoukovitch

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала