Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

JO : la piste courte a conduit le Russe Victor An au sommet de l’Olympe

© © Photo : RIA NovostiJO : la piste courte a conduit le Russe Victor An au sommet de l’Olympe
JO : la piste courte a conduit le Russe Victor An au sommet de l’Olympe - Sputnik France
S'abonner
Les patineurs russes ont décroché cinq médailles dans le tournoi olympique sur la piste courte à Sotchi – trois médailles d’or, une d’argent et une de bronze. La victoire de l'équipe de Russie dans le relais masculin 5000 mètres a été son point culminant. Les Russes ne pouvaient pas rêver d'un tel succès il y a quatre ans aux Jeux de Vancouver.

Ils occupaient les vingtièmes places alors, et il n’était pas question de se qualifier pour la finale ou de lutter pour les médailles. Aujourd'hui, la sélection russe de la piste courte est la plus forte du monde. L'auteur de cette percée, c’est le sextuple champion olympique Victor An, âgé de 28 ans.

Victor An a gagné ses premières trois médailles d'or olympiques aux JO-2006 de Turin. Là, il courait pour la Corée du Sud et portait le nom d’An Hyun-soo, mais il a subi par la suite des traumatismes, et n’a pas été sélectionné pour les JO de Vancouver. Alors, il a réfléchi au changement de citoyenneté et en 2011, il a déménagé en Russie. En choisissant le nom de Victor qui signifie « vainqueur », il était assuré qu'il lui porterait chance. Aux Jeux de Sotchi, Victor An a répété l’exploit de Turin. Il a gagné l'or dans les relais 1000 et 500 mètres, et il a été troisième aux 1500 mètres. L'équipe coréenne, elle, est restée sans médailles…

Le sportif a remercié la Russie qui l’a aidé à réaliser son rêve de participer une fois de plus aux Jeux Olympiques. Il ne voulait rien chercher à prouver à la Corée, a noté Victor An.

« N'importe quel sportif veut afficher un bon résultat, non pas pour démontrer quelque chose à quelqu'un, mais simplement parce que c'est son but – obtenir les meilleurs résultats. La possibilité de participer aux Jeux Olympiques est très importante pour moi. Je suis reconnaissant à mes camarades d’équipe, et je suis heureux que nous ayons lutté jusqu'à la fin. »

En invitant Victor An dans la sélection russe, l'Union des patineurs de Russie risquait gros. Quand même, les traumatismes du sportif étaient graves, et les premiers résultats dans les compétitions ne sont pas apparus tout de suite. En plus, initialement, plusieurs spécialistes étaient sceptiques au sujet de Victor An.

Mais Victor An a prouvé à tous que ceux qui croyaient en lui avaient raison. Son apparition dans la sélection a influencé les résultats sportifs. Il est devenu le vrai leader et a enthousiasmé toute l'équipe. Grâce à son soutien, Vladimir Grigoriev a gagné la médaille d'argent sur 1000 m. Dans le relais sur 5000 mètres qui couronnait le tournoi olympique, tous les sportifs ont agi brillamment. Les gars ont démontré un travail bien agencé et un vrai esprit d’équipe, a marqué Sébastien Cross, principal entraîneur de la sélection dans une interview à La Voix de la Russie. Le spécialiste français qui travaille en Russie depuis 2012, a dit que Victor An était un sportif hors pair et qu’il apportait de l'assurance aux autres membres de l'équipe.

Un autre acquis dont Victor An peut être fier, c’est que la popularité de la piste courte en Russie a augmenté. Aux Jeux de Sotchi, les tribunes étaient remplies. On achetait les billets même pour les entraînements de la sélection russe. Pendant le relais masculin, l’arène du palais de glace Iceberg bourdonnait comme s'il y avait un match final de hockey. Les supporters scandaient : « Russie, en avant ! » et « Victor, bravo ! » T

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала