Crimée: visite d'observateurs militaires de l'OSCE relève du pouvoir local

© Sputnik . Andrey Stenin / Aller dans la banque de photosCrimée, Ukraine
Crimée, Ukraine - Sputnik Afrique
Il est inutile d'appeler la Russie à contribuer à une visite en Crimée d'observateurs militaires de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), cette question relevant des autorités légitimes de la presqu'île, indique le ministère russe des Affaires étrangères.

Il est inutile d'appeler la Russie à contribuer à une visite en Crimée d'observateurs militaires de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), cette question relevant des autorités légitimes de la presqu'île, indique lundi le ministère russe des Affaires étrangères.
 
"Moscou a pris note des propos tenus le 7 mars dernier par l'ambassadeur des Etats-Unis auprès de l'OSCE Daniel Baer lors d'une réunion spéciale du Conseil permanent de l'Organisation. Le diplomate américain a appelé les autorités russes à aider à une visite de la Crimée par les observateurs militaires de certains pays membres de l'OSCE", lit-on dans le communiqué.
 
 Selon la diplomatie russe, cet appel est pour le moins étonnant et se trompe manifestement d'adresse. 
 
"Tout activité de suivi de l'OSCE en Crimée doit être concertée avec les autorités légitimes de Crimée", stipule le document.
 
Un groupe d'observateurs militaires et civils envoyé par l'OSCE à la demande du nouveau gouvernement ukrainien a été obligé de rebrousser chemin sans pouvoir entrer en Crimée. Un groupe de 40 militaires sans armes de 21 pays a été envoyé en Ukraine par l'Organisation conformément au chapitre III du Document de Vienne 2011 (Réduction des risques). Le groupe n'a pas été autorisé à entrer sur le territoire de la Crimée.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала