Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sanctions contre la Russie: une arme à double tranchant (patronat russe)

© RIA Novosti . Yana Lapikova / Aller dans la banque de photosAlexandre Chokhine
Alexandre Chokhine - Sputnik France
S'abonner
Les sanctions économiques imposées contre Moscou et l'interdiction aux compagnies occidentales de travailler en Russie constituent une arme à double tranchant, a estimé vendredi le président de l'Union russe des industriels et entrepreneurs (RSPP, patronat), Alexandre Chokhine.

Les sanctions économiques imposées contre Moscou et l'interdiction aux compagnies occidentales de travailler en Russie constituent une arme à double tranchant, a estimé vendredi le président de l'Union russe des industriels et entrepreneurs (RSPP, patronat), Alexandre Chokhine.
"C'est une arme à double tranchant", a déclaré aux journalistes le responsable.

Selon lui, les Etats-Unis et l'Union européenne ne sont pas pressés d'imposer des sanctions économiques de grande envergure contre la Russie, ne comprenant pas pour le moment de quelles sanctions il pourrait s'agir et quelles conséquences elles pourraient avoir.

Plusieurs compagnies américaines et européennes dont Siemens, Alcoa, Procter&Gamble, ainsi que de gros groupes pétroliers ayant déjà investi plusieurs milliards de dollars en Russie, les sanctions pourraient les toucher également, selon le responsable russe.

"Que feront-ils dans ce cas? A qui vendront-ils leurs actifs? Ils auront de gros problèmes", a estimé M.Chokhine.

Par ailleurs, les compagnies américaines et européennes pourraient, en cas de sanctions, perdre en Russie un important marché d'écoulement de leur production: ainsi, si elles ne peuvent plus participer aux appels d'offres pour livrer leurs équipements en Russie, leur place sera occupée par d'autres, par exemple, les Chinois, selon M.Chokhine

Le sort des entreprises mixtes avec participation de capitaux américains ou européens et russes serait incertain, a conclu le président du RSPP.

Vendredi, lors du sommet de l'UE à Bruxelles, le président américain Barack Obama a menacé la Russie de sanctions économiques. L'UE compte adopter des mesures identiques mais la principale intrigue du sommet - l'adoption éventuelle de sanctions économiques - devrait trouver sa conclusion aujourd'hui. Les experts sont convaincus qu'il est pratiquement impossible pour les pays de l'UE de s'entendre à ce sujet.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала