Ukraine: Iatseniouk se rend au sommet sur la sécurité nucléaire de La Haye

© Sputnik . Gregory Vasilenko / Aller dans la banque de photosLe premier ministre ukrainien par intérim Arseni Iatseniouk
Le premier ministre ukrainien par intérim Arseni Iatseniouk - Sputnik France
Le premier ministre ukrainien par intérim Arseni Iatseniouk participera au sommet sur la sécurité nucléaire qui se déroulera à La Haye les 24 et 25 mars, a annoncé Evgueni Perebiïnis, chef du département de la politique de l'information du ministère ukrainien des Affaires étrangères.

Le premier ministre ukrainien par intérim Arseni Iatseniouk participera au sommet sur la sécurité nucléaire qui se déroulera à La Haye les 24 et 25 mars, a annoncé vendredi Evgueni Perebiïnis, chef  du département de la politique de l'information du ministère ukrainien des Affaires étrangères.

"Une délégation gouvernementale conduite par M.Iatseniouk prendra part au sommet sur la sécurité nucléaire", a déclaré M.Perebiïnis.

Et d'ajouter qu'en marge du sommet, le chef du gouvernement ukrainien aurait plusieurs entretiens qui porteraient sur la situation en Crimée.

Un changement de pouvoir s'est opéré le 22 février à Kiev. La Rada suprême (parlement ukrainien) a démis le président Viktor Ianoukovitch de ses fonctions et réformé la Constitution. Se proclamant toujours président légitime, M.Ianoukovitch a qualifié ces événements de "coup d'Etat". Moscou a aussi mis en doute la légitimité des récentes décisions de la Rada suprême ukrainienne

Peuplée en majorité de russophones, la république autonome ukrainienne de Crimée a refusé de reconnaître les nouvelles autorités de Kiev et proclamé son indépendance vis-à-vis de l'Ukraine et la réunification avec la Russie au terme d'un référendum du 16 mars où 96,7% des habitants de la péninsule ont appuyé cette décision. La Russie et la Crimée ont signé le traité sur le rattachement de la république de Crimée et de la ville de Sébastopol à la Fédération de Russie le 18 mars dernier. Kiev a protesté, en le qualifiant d'"annexion" de la Crimée par la Russie, soit de rattachement forcé de la péninsule.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала