Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Crimée: approuver le plan de création de l'exécutif avant le 29 mars (Poutine)

© RIA Novosti . Mikhail Klimenteev / Aller dans la banque de photosVladimir Poutine
Vladimir Poutine - Sputnik France
S'abonner
Le président russe Vladimir Poutine a chargé le gouvernement et des services fédéraux russes à approuver avant le 29 mars prochain le plan de création des organes du pouvoir exécutif en Crimée et à Sébastopol, deux nouveaux sujets de la Fédération de Russie, a annoncé dimanche le service de presse du Kremlin.

Le président russe Vladimir Poutine a chargé le gouvernement et des services fédéraux russes à approuver avant le 29 mars prochain le plan de création des organes du pouvoir exécutif en Crimée et à Sébastopol, deux nouveaux sujets de la Fédération de Russie, a annoncé dimanche le service de presse du Kremlin.

"Suite à l'entrée en vigueur de la Loi constitutionnelle fédérale du 21 mars 2014 +Sur l'adhésion de la république de Crimée à la Fédération de la Russie et sur la formation au sein de cette dernière de deux nouveaux sujets : la république de Crimée et la ville d'importance fédérale de Sébastopol+ approuver (…) la création des organes du pouvoir exécutif local et d'autres organes et départements dans les sujets mentionnés (…) et ce avant le 29 mars 2014", stipule le décret présidentiel cité par le service de presse. 

L'ordre en question concerne le premier ministre Dmitri Medvedev, les ministres de l'Intérieur, de la Défense, des Situations d'urgence et des Affaires étrangères ainsi que les chefs du Service fédéral de sécurité (FSB),  du Service fédéral de contrôle des stupéfiants (FSKN), du Service fédéral russe d'application des peines (FSIN) et d'une série d'autres autres services.

Un changement de pouvoir s'est opéré le 22 février à Kiev. La Rada suprême (parlement ukrainien) a démis le président Viktor Ianoukovitch de ses fonctions et réformé la Constitution. Se proclamant toujours président légitime, M.Ianoukovitch a qualifié ces événements de "coup d'Etat". Moscou a aussi mis en doute la légitimité des récentes décisions de la Rada suprême ukrainienne. 

Peuplée en majorité de russophones, la république autonome ukrainienne de Crimée a refusé de reconnaître les nouvelles autorités de Kiev et proclamé son indépendance vis-à-vis de l'Ukraine et la réunification avec la Russie au terme d'un référendum du 16 mars où 96,7% des habitants de la péninsule ont appuyé cette décision. La Russie et la Crimée ont signé le traité sur le rattachement de la république de Crimée et de la ville de Sébastopol à la Fédération de Russie le 18 mars dernier. Kiev a protesté, en le qualifiant d'"annexion" de la Crimée par la Russie, soit de rattachement forcé de la péninsule.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала