Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le gaz américain pour l’Europe : un fantasme d’Obama

© Photo : EPALe gaz américain pour l’Europe : un fantasme d’Obama
Le gaz américain pour l’Europe : un fantasme d’Obama - Sputnik France
S'abonner
Les Etats-Unis sont disposés à satisfaire intégralement les besoins en gaz de l’Europe, a déclaré à Bruxelles le président américain Barack Obama. L’Amérique entend commencer les livraisons de gaz naturel à l’Europe pour rendre les pays de l’UE moins dépendants du combustible russe. Or, selon les experts, cela relève plutôt du fantasme politique.

Les Etats-Unis essaient de persuader l’UE de se débarrasser au plus vite de la dépendance envers le gaz russe. Dans ce cas, les Etats-Unis et l’Europe auront plus de leviers de pression sur la Russie, par exemple en exportant le gaz des Etats-Unis vers l’UE via l’Atlantique, estime Barack Obama. Cependant, les autorités américaines seront contraintes de persuader leurs compagnies d’effectuer des livraisons directes à l’Europe, précise-t-il.

« Dieu a béni notre pays en le dotant de sources supplémentaires d’énergie. Nous pouvons maintenant exporter le gaz naturel en quantités nécessaires pour l’Europe. Or, il est livré sur le marché ouvert parce qu’il est vendu par des compagnies privées détentrices de licences. Il faut s’entendre au sommet sur les livraisons directes. Cela prendra du temps mais nous avancerons dans cette voie. »

Obama ne dit pas toute la vérité. D’après les estimations des experts, les Etats-Unis ne seront prêts à exporter le gaz naturel liquéfié vers l’Europe qu’en 2017. Selon les analystes, les déclarations de Barack Obama ne sont pas dénuées de fondement. La Commission énergétique fédérale des Etats-Unis a approuvé l’exportation depuis quatre terminaux de liquéfaction du gaz naturel. Or, les Américains ne sauraient remplacer entièrement les livraisons de gaz russes. La Russie livre à l’Europe près de 150 milliards de mètres cubes par an et les Etats-Unis pourront vendre théoriquement 60 milliards au maximum.

« Pour le moment la production ne suffit pas pour remplacer le gaz russe. Il est difficile de prédire si le gaz sera livré dans les quantités nécessaires à l’Europe. Le plus probablement, les volumes ne suffiront pas. Le prix est un aspect très important. Combien coûtera le gaz de schiste américain sur le marché européen ? Il coûtera cher, beaucoup plus cher que le gaz russe », explique Roustam Tankaev, directeur général de la compagnie Info TEC-Terminal

En fixant le prix pour les consommateurs européens, les Américains prendront en considération la construction des pétroliers. Le combustible s’avérera sensiblement plus cher que le gaz livré par les gazoducs russes dans les pays de l’UE. En achetant le gaz aux Etats-Unis, le marché européen sera contraint de concurrencer le marché asiatique.

Qui plus est, il est impossible techniquement de transférer le gaz américain par le gazoduc de l’Ouest dans l’Est de la région. Les contrats gaziers des pays de l’UE avec Gazprom ont été conclus il y a vingt ans et il est peu probable que les Européens les violent. Si les contrats gaziers ne sont pas prorogés, la Russie réussira à réorienter les flux gaziers vers l’Asie-Pacifique. Selon les experts, les livraisons de combustible russe à l’Asie-Pacifique sont plus fiables parce qu’il n’existe pas de conflit d’intérêts ni d’hostilité. T

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала