Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Russie: les mouvements de troupes à l'intérieur du pays légaux (Lavrov)

© RIA Novosti . Eduard Pesov / Aller dans la banque de photosMinistre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov
Ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov - Sputnik France
S'abonner
Moscou appelle à ne pas exagérer la situation entourant la concentration des militaires russes dans la région de Rostov, les mouvements des troupes à l'intérieur du pays n'étant pas contraires aux normes du droit international, a déclaré jeudi à Moscou le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Moscou appelle à ne pas exagérer la situation entourant la concentration des militaires russes dans la région de Rostov, les mouvements des troupes à l'intérieur du pays n'étant pas contraires aux normes du droit international, a déclaré jeudi à Moscou le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"J'attire votre attention sur le fait que le déplacement de troupes russes sur le territoire de la Fédération de Russie n'est sujette à aucune restriction. Nos partenaires occidentaux reconnaissent qu'au point de vue juridique il n'existe aucun problème", a indiqué le chef de la diplomatie russe lors de négociations avec son homologue kazakh Erlan Idrissov. 

Vladimir Poutine a ordonné le 26 février la tenue d'un exercice militaire surprise de grande envergure dans l'ouest et le centre de la Russie. Selon le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, plus de 150.000 hommes et près de 1.200 matériels dont environ 90 avions, plus de 120 hélicoptères, plus de 880 véhicules militaires et 80 navires ont pris part aux manœuvres d'envergure.  

Dans le cadre de l'entraînement, le 15ème bataillon d'infanterie motorisée du district militaire du centre a été dépêché dans la zone du polygone Kadamovski (région de Rostov), non loin de la frontière ukrainienne. La concentration des soldats russes dans une région frontalière avec l'Ukraine, théâtre le 22 février dernier d'un coup d'Etat, a provoqué une levée de boucliers en Occident, notamment aux Etats-Unis.  

Washington a exprimé son inquiétude face à l'augmentation du nombre de militaires russes massés à la frontière avec l'Ukraine, appelant Moscou à entamer le retrait des troupes.  

Lundi, le Département de l'Information et de la Presse du ministère russe de la Défense a annoncé que le 15ème bataillon d'infanterie motorisée du district militaire du centre avait mené à bien ses entrainements d'une durée de près d'un mois et allait retourner dans la région de Samara.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a salué cette décision de Moscou, espérant d'autres démarches capables d'atténuer les tensions dans la région. 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала