Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Serbie/déminage: les Russes ont sécurisé 12.000 m² cette année

© Sputnik . Ruslan Krivobok / Aller dans la banque de photosLe drapeau de la Serbie
Le drapeau de la Serbie - Sputnik France
S'abonner
Les démineurs russes ont sécurisé un terrain de plus de 12.000 m² en Serbie depuis le début de l'année, a annoncé le porte-parole du ministère russe des Situations d'urgence Alexandre Drobychevski.

Les démineurs russes ont sécurisé un terrain de plus de 12.000 m² en Serbie depuis le début de l'année, a annoncé lundi à Moscou le porte-parole du ministère russe des Situations d'urgence Alexandre Drobychevski.

"Nous avons examiné un terrain de 12.152 m² et neutralisé 5 engins explosifs depuis le début des travaux", a indiqué M.Drobychevski.

Les spécialistes russes sont à pied d'œuvre près de la ville serbe de Paracin depuis 2009. Le groupe comprend 37 artificiers du 294e Centre russe des travaux à risque "Leader" et du 179e Centre russe des secouristes.

Le ministère russe des Situations d'urgence mène des opérations de déminage humanitaire en Serbie depuis 2008. Les artificiers russes neutralisent les bombes larguées par l'aviation de l'Otan en 1999, ainsi que les munitions datant de la Première et Seconde guerres mondiales

En 2008, les sapeurs russes ont déminé un aérodrome non loin de Nis, neutralisant plus de 450 bombes découvertes après les bombardements l'OTAN de 1999, qui ont finalement débouché sur la proclamation unilatérale de l'indépendance de la province serbe du Kosovo.

En 1999, les forces de l'Alliance ont procédé à des bombardements de la Yougoslavie sans le feu vert du Conseil de sécurité de l'ONU, prenant la défense des Albanais du Kosovo. L'aviation de l'OTAN a notamment largué des bombes à fragmentation interdites par la Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre. Les frappes aériennes, qui ont duré 78 jours, ont fait de 2.500 à 3.500 morts dont 89 enfants et 12.500 blessés parmi les civils, ainsi que 1.031 morts et plus de 5.000 blessés parmi les militaires et policiers serbes, selon différentes sources.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала