Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Mythes et légendes de Saint-Pétersbourg

© © Photo : RIA NovostiLa cathédrale Saint-Isaac
La cathédrale Saint-Isaac - Sputnik France
S'abonner
Saint-Pétersbourg est une des plus belles villes de Russie et chacun doit y aller au moins une fois dans sa vie. Mais ce joyau de l'architecture classique garde nombre de mystères et a la réputation d'une des villes les plus mystiques du monde. Saint-Pétersbourg est peuplé de mythes et légendes et regorge de rues, parcs et palais dont l'histoire fait glacer le sang de tout ceux qui viennent les visiter.

Peu avant sa mort, le tsarevitch Alexis, fils de Pierre le Grand tué par son père, a fait une prophétie connue de tout habitant de la ville : « Que Pétersbourg soit vide ». Depuis, la ville ressent de temps en temps l'incidence de cette prophétie. La révolution de 1917 et le siège de Léningrad de 900 jours sont considérés comme des échos de la dernière malédiction du tsarevitch.

Saint-Pétersbourg est une ville construite sur des cadavres, contrairement aux traditions et coutumes chrétiennes, c'est pourquoi ce péché originel nécessite périodiquement un tribut de sang ou de vie pour ses habitants. Aujourd'hui, nous allons évoquer les endroits les plus mystérieux et emblématiques de la ville, qui ne cessent de magnétiser ses habitants et les touristes.

La cathédrale Saint-Isaac édifiée pendant 40 ans est un des plus célèbres bâtiments de Saint-Pétersbourg, qui a dans son sillage un nombre de légendes incroyables. Selon l'une d'elles, l'architecte Auguste de Montferrand devait mourir peu après la fin de la construction de la cathédrale. Selon la même légende, l'architecte retarda la fin des travaux autant que possible. Mais de fait, il est bien mort un mois après l'achèvement de la construction. Une autre légende disait que rien ne menacerait le pouvoir impérial tant que les échafaudages de la cathédrale ne seraient pas démontés. Les échafaudages sont restés dressés depuis la fin de la construction en 1858, jusqu'en 1916. Peu de temps après leur démontage, la révolution a éclaté. Il est vrai que selon d'autres données, les lenteurs de la construction s'expliquaient par une erreur de planification de Montferrand et non pas par la prophétie.

La fameuse Rotonde de la rue Gorokhovaïa où se trouve ce qu'on appelle l’escalier de Satan est un des lieux les plus connus et emblématiques de Saint-Pétersbourg. D'aucuns disent que l'immeuble a été construit pour les maçons, d'autres prétendent que cela devait être une cathédrale de Satan. Par la suite, l'immeuble a abrité une maison close et au début du siècle dernier, le moine légendaire Grigori Raspoutine y a habité.

Une légende dit que tous ceux qui ont subi un échec amoureux doivent laisser une inscription sur les murs de la Rotonde pour redresser la situation. Maintenant, tout y est recouvert d'inscriptions de long en large, ce qui a engendré un autre rite : pour être « remercié » par la Rotonde, il faut nettoyer une inscription sur le mur. En outre, tous ceux qui monteront l'escalier de Satan les yeux fermés et resteront en haut toute la nuit sans ouvrir les yeux une seule seconde seront récompensés pour leur audace par l'accomplissement de leur vœu le plus cher.

Mais le lieu le plus sinistre de la ville est le canal Obvodny (circulaire) dont la construction a débuté sur l'emplacement d'un temple païen à la fin des années 1760. Ici, il ne fallait rien construire pour ne pas « déranger les morts ». Dès le début des travaux, les ouvriers ont commencé à mourir en masse et à s'évader, même sous la menace de mort. Plus tard, le canal Obvodny a été surnommé « canal des suicidés ». Une épidémie de suicides y a été enregistrée dans les années 1920, mais le canal continue de tenter les suicidaires jusqu'à nos jours.

Il ne s’agit que d’une infime partie des endroits à Saint-Pétersbourg enveloppés de mystères, de malédictions et de légendes. Nous reviendrons sur ce sujet dans nos prochains articles. N

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала