Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Kiev rompt sa coopération militaro-technique avec Moscou

© RIA Novosti . Taras Litvinenko / Aller dans la banque de photosNezavissimaïa gazeta
Nezavissimaïa gazeta - Sputnik France
S'abonner
La compagnie d'Etat ukrainienne Ukroboronprom a suspendu sa coopération militaro-technique avec la Russie, selon un communiqué de son directeur général Iouri Terechtchenko publié vendredi dernier à Kiev, écrit lundi 14 avril le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

La compagnie d'Etat ukrainienne Ukroboronprom a suspendu sa coopération militaro-technique avec la Russie, selon un communiqué de son directeur général Iouri Terechtchenko publié vendredi dernier à Kiev, écrit lundi 14 avril le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

Il affirme également que les déclarations de Moscou sur la poursuite des livraisons de matériel militaire et à double usage d'Ukraine vers la Russie étaient fausses.

L'adoption de sanctions dans le domaine de la coopération militaro-technique avec la Russie a été soulevée ce même jour pendant une réunion du premier ministre par intérim Arseni Iatseniouk avec les chefs des régions de Dniepropetrovsk et de Zaporojie. Le numéro un du gouvernement a reconnu qu'une grande partie du complexe militaro-industriel ukrainien était concentrée dans le sud-est du pays et a expliqué que le gouvernement préparait des mesures pour compenser les pertes attendues pour les compagnies du secteur suite à la suspension de la coopération avec la Russie. Aucune mesure concrète n'a été annoncée dans ce sens, pas plus que n'a été expliqué le sens du démantèlement de la coopération militaire entre les deux pays.

Cependant, les participants à la réunion ont identifié les causes qui les ont poussés à adopter des sanctions contre le complexe militaro-industriel russe. "Nos partenaires occidentaux exigent la suspension de cette coopération", a déclaré le vice-premier ministre par intérim Vitali Iarema. En d'autres termes : l’Ukraine a pris cette décision à la demande des USA et de l'UE d'infliger un préjudice maximal à la Russie dans la coopération militaro-technique, en dépit des pertes pour le pays.

Jusqu'à présent l'Ukraine fournissait 500 millions de dollars de produits militaires à la Russie. 70% de ces marchandises étaient des moteurs TV3-117/VK-2500 fabriqués par la compagnie Motor Sitch de Zaporojie, notamment pour les hélicoptères. Il est déjà possible de les remplacer par les moteurs russes VK-2500, dont la production est prête à être lancée à l'usine Klimov près de Saint-Pétersbourg. Tous les hélicoptères d'attaque Mi-28N et Ka-52 sont déjà dotés de moteurs russes. Un contrat de 1 milliard de dollars a été signé avec Motor Sitch pour la fourniture de moteurs jusqu'en 2015. Aucune perturbation ne s'est encore produite dans les livraisons de moteurs d'Ukraine.

En outre, un communiqué a annoncé récemment la création d'un centre technique commun pour l'élaboration de moteurs pour l'aviation civile et de transport miliaire. En fin de semaine dernière la compagnie d'Etat de Kiev Antonov a terminé les essais de l'avion de transport militaire An-70 modernisé. A l'issue des essais l’appareil a été recommandé pour sa mise en service. La conception de l'avion de transport militaire tactique An-70 est prévue par un accord bilatéral, dont les commanditaires publics sont les ministères de la Défense russe et ukrainien.

Mais que faire aujourd'hui de ce projet ? La version de l'An-70 modifiée à la demande de l'Otan, l’An-7X, était à l'étude en tant que nouvel avion de transport européen moyen courrier, mais on lui a préféré l'Airbus A400M. Par conséquent, l'An-70 deviendrait inaccessible pour Moscou en cas de sanctions contre la Russie, l'Europe n'en a pas besoin, et dans l'ensemble l'Ukraine n'a pas d'argent aujourd'hui pour acheter du matériel aussi coûteux pour ses propres besoins.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала