Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ukraine: menace imminente d'une guerre civile (Medvedev)

S'abonner
L'Ukraine se trouve au bord de la guerre civile, a estimé mardi le premier ministre russe Dmitri Medvedev sur sa page Facebook.

L'Ukraine se trouve au bord de la guerre civile, a estimé mardi le premier ministre russe Dmitri Medvedev sur sa page Facebook.

"Le sang a de nouveau coulé en Ukraine, et le pays vit dans l'attente d'une guerre civile (…). La cause de la tragédie ukrainienne réside dans le fait que les autorités légitimes n'ont pas même tenté de maintenir l'ordre dans les régions lorsque des bâtiments officiels y étaient pris d'assaut. Par la suite, ces autorités ont été réduites à néant. Et les leaders illégitimes actuels espèrent quant à eux rétablir l'ordre qu'ils ont eux-mêmes détruit en accédant au pouvoir par un soulèvement armé", a écrit le chef du gouvernement russe.

"Le coup d'Etat perpétré à Kiev a débouché sur des protestations populaires dans les régions, comme une réaction en chaîne (…). J'éprouve de la pitié envers les gens qui se sont retrouvés pris en otages par des hommes politiques incapables qu'ils n'ont pas élus et par des éléments radicaux qui ont remplacé la police et l'armée", a poursuivi M.Medvedev.

Un changement de pouvoir s'est opéré en Ukraine le 22 février à l'issue de plusieurs semaines de contestation populaire meurtrière. La Rada suprême a destitué le président Viktor Ianoukovitch, reformé la constitution et fixé l'élection présidentielle anticipée au 25 mai prochain.

Le renversement du régime ukrainien a débouché sur des protestations populaires dans les régions du sud-est du pays, notamment dans la république autonome de Crimée, qui a fini par proclamer son indépendance vis-à-vis de Kiev avant d'adhérer à la Fédération de Russie.

A l'heure actuelle, plusieurs villes de l'est et du sud de l'Ukraine, dont Donetsk, Kharkov et Lougansk, connaissent une mobilisation de militants prorusses qui réclament la tenue de référendums sur le statut politique de leurs régions à l'instar de celui organisé en Crimée.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала