Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Mistral pour la Russie: la France fournira le système de combat Senit-9

S'abonner
La France a toujours l'intention de fournir à la Russie le système de gestion de combat Senit-9 dans le cadre du contrat sur la construction de bâtiments de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral, a annoncé un responsable du Groupe unifié de construction navale russe (OSK).

La France a toujours l'intention de fournir à la Russie le système de gestion de combat Senit-9 dans le cadre du contrat sur la construction de bâtiments de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral, a annoncé mercredi à RIA Novosti un responsable du Groupe unifié de construction navale russe (OSK).

"La France respecte tous les accords. Elle n'a pas refusé d'équiper les Mistral en système Senit-9" (Système d'Exploitation Navale des Informations Tactiques), a indiqué le responsable.

Certains médias ont antérieurement rapporté que la France ne fournirait pas le système Senit-9 à la Russie et qu'elle pourrait même suspendre la construction des navires de classe Mistral commandés par la Russie en raison de la situation autour de l'Ukraine.

Dérivé du Senit-8 du BPC français Charles de Gaulle, le système Senit-9, conforme aux normes de l'Otan, dispose d'un module de gestion de la batellerie, d'après une fiche technique publiée par le ministère français de la Défense.

Le groupe français DCNS et l'Agence russe d'exportation d'armements (Rosoboronexport) ont signé un contrat de 1,2 milliard d'euros prévoyant la construction de deux BPC de classe Mistral pour la Marine russe en juin 2011. Le premier BPC de type Mistral, le BPC Vladivostok, a été mis à l'eau en octobre dernier à Saint-Nazaire, en France.

© RIA NovostiPorte-helicopteres Mistral
Porte-helicopteres Mistral   - Sputnik France
Porte-helicopteres Mistral

Les chantiers navals de la Baltique ont mis à l'eau mercredi à Saint-Pétersbourg la poupe du deuxième BPC de classe Mistral, le Sébastopol, qui sera envoyée en juin à Saint-Nazaire en vue de la jonction avec la partie avant du navire.

D'une longueur maximale de 210 mètres, d'un déplacement de 22.000 tonnes et d'une vitesse supérieure à 18 nœuds, le BPC Mistral est capable de porter 16 hélicoptères, quatre vedettes de débarquement ou deux navires sur coussin d'air de faible tonnage. Son pont d'envol permet la mise en œuvre simultanée de 6 hélicoptères. Sa distance franchissable est de 20.000 milles nautiques. Le navire peut embarquer, outre ses 160 hommes d'équipage, un commando de 450 hommes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала