Mistral: les USA toujours opposés à la vente de BPC à la Russie

Les Etats-Unis continueront à s'opposer à la vente de navires français de classe Mistral à la Russie, a déclaré jeudi la sous-secrétaire d'Etat américaine chargée de l'Europe et de l'Eurasie Victoria Nuland lors de débats au congrès.

Les Etats-Unis continueront à s'opposer à la vente de navires français de classe Mistral à la Russie, a déclaré jeudi la sous-secrétaire d'Etat américaine chargée de l'Europe et de l'Eurasie Victoria Nuland lors de débats au congrès.

Un des membres du congrès s'est déclaré hostile aux livraisons de porte-hélicoptères français à la Russie en raison de la position de Moscou sur la crise en Ukraine. Selon lui, les bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral élargiraient les possibilités de la Marine russe en termes de projection de la force armée vers d'autres régions.

"Nous avons exprimé notre préoccupation à ce sujet bien avant les événements en Ukraine et nous continuerons à le faire", a pour sa part déclaré Mme Nuland.

Les sanctions décrétées par l'Union européenne contre la Russie sur fond de crise ukrainienne ne concernent pas la vente des navires français Mistral à Moscou, a déclaré le 30 avril le représentant permanent de la France auprès de l'Onu Gérard Araud.

Un responsable du Groupe unifié de construction navale russe (OSK), Anatoli Chlemov, s'est déclaré persuadé que les Mistral commandés par Moscou seraient livrés dans les délais prévus par le contrat.

La Russie et la France ont signé en 2011 un contrat de 1,2 milliard d'euros pour la construction de deux BPC pour la Marine russe.

Le premier - le Vladivostok - a été mis à l'eau en octobre dernier à Saint-Nazaire. Sa partie arrière avait été construite par les Chantiers navals de la Baltique, à Saint-Pétersbourg. Ces mêmes chantiers ont récemment mis à l'eau la poupe du deuxième BPC destiné à la Marine russe, le Sébastopol.

La France a en outre confirmé son engagement de doter les deux BPC commandés par Moscou du système Senit-9" (Système d'Exploitation Navale des Informations Tactiques).

D'une longueur maximale de 210 mètres, d'un déplacement de 22.000 tonnes et d'une vitesse supérieure à 18 nœuds, le BPC Mistral est capable de porter 16 hélicoptères, quatre vedettes de débarquement ou deux navires sur coussin d'air de faible tonnage. Son pont d'envol permet la mise en œuvre simultanée de 6 hélicoptères. Sa distance franchissable est de 20.000 milles nautiques. Le navire peut embarquer, outre ses 160 membres d'équipage, un commando de 450 hommes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала