Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ukraine: des journalistes russes pris pour cible par l'armée à Kramatorsk

© Sputnik . Alexander ZemlianichenkoMilitaires ukrainiens près de Kramatorsk
Militaires ukrainiens près de Kramatorsk - Sputnik France
S'abonner
Deux équipes de télévision russes ont été prises jeudi pour cible par l'armée ukrainienne à Kramatorsk, dans l'est de l'Ukraine, a rapporté la chaîne de télévision RT.

Deux équipes de télévision russes ont été prises jeudi pour cible par l'armée ukrainienne à Kramatorsk, dans l'est de l'Ukraine, a rapporté la chaîne de télévision RT.

"Un véhicule transportant une équipe de tournage de l'agence RT Ruptly a essuyé des tirs de deux blindés près de Kramatorsk, dans la région de Donetsk", a indiqué RT sur son site internet.

Le véhicule, qui transportait également des journalistes de la Cinquième chaîne de Saint-Pétersbourg, a quitté la route pour éviter les tirs. Une journaliste de RT a rapporté sur Twitter que personne n'avait été touché.

Un jeune cameraman de l'agence RT Ruptly, Fedor Zavaleïkov, a été grièvement blessé au ventre le 9 mai dernier à Marioupol, alors qu'il filmait l'assaut lancé par l'armée ukrainienne contre le département de police local. Opéré dans un hôpital de Marioupol, il a été plus tard transféré à Moscou où il s'est fait opérer pour la deuxième fois. 

Un changement de pouvoir ayant des caractéristiques d'un coup d'Etat s'est produit en Ukraine le 22 février. La Rada suprême (parlement) a démis le président Viktor Ianoukovitch de ses fonctions sans lancer la procédure de destitution prévue par la loi, a réformé la Constitution et fixé l'élection présidentielle au 25 mai. Le 15 avril, Kiev a lancé une opération militaire d'envergure dans le sud-est du pays pour réprimer les manifestations des partisans de la fédéralisation de l'Ukraine.

Les combats les plus durs se sont déroulés à Slaviansk, dans le nord de la région de Donetsk, à Kramatorsk et à Marioupol. Selon différentes données, ils ont fait plusieurs morts dans chaque ville. Le département de police de Marioupol a été détruit par le feu après un combat lancé par l'armée ukrainienne le jour de fête du 9 mai. 45 personnes souffrant de blessures par balles et intoxiquées par des émanations de gaz carbonique ont été hospitalisées à Marioupol.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала