Un musée de l’océan à Kaliningrad

© © Photo : SXC.huUn musée de l’océan à Kaliningrad
Un musée de l’océan à Kaliningrad - Sputnik France
Au point le plus occidental de la Russie – à Kaliningrad – au bord de la mer Baltique, se trouve le Musée des océans, créé en 1990, partiellement situé sur la terre ferme et partiellement dans les eaux du golfe de Kaliningrad.

La Russie est un pays de musées. En plus des presque 3 000 musées d'État, il existe des centaines de musées privés. Parmi les musées russes, il y en a qui sont célèbres dans le monde entier, comme celui du Kremlin de Moscou et de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg, et il y a aussi des musées régionaux modestes, ou encore ceux qui ont une histoire longue de plusieurs siècles ou alors des musées modernes. Tous réunis représentent un volume gigantesque d'information sur la Russie, une forme d’ immense « carte mémoire ».

Au point le plus occidental de la Russie – à Kaliningrad – au bord de la mer Baltique, se trouve le Musée de l'océan. Créé en 1990, il est partiellement situé sur la terre ferme, et partiellement dans les eaux du golfe de Kaliningrad. Chaque année, près de 400 000 visiteurs y viennent. Le vice-directeur du musée Victor Strjuk raconte ce que l’on peut apprendre dans ce musée.

« La direction principale de l'activité de notre musée, c’est l'histoire de l'étude de l'océan depuis les temps anciens jusqu’à présent. Nous mettons l’accent, naturellement, sur les navigateurs russes, mais nous présentons aussi tous les pays maritimes et leurs peuples. La deuxième direction, c’est la nature de l'océan. Le musée se trouve actuellement en pleine mutation. Nous construisons trois bâtiments, dont l’un d'eux s’appelle le centre « Planète océan », où nous présenterons la nature de l'océan sur 8 étages et 6 000 mètres carrées de surface ! »

L’exposition principale du musée se trouve aujourd'hui dans le complexe situé au bord de la mer. Elle s'appelle « Le Monde de l'océan. L'attouchement ». Le public apprécie particulièrement les aquariums immenses avec les habitants des fleuves et des mers, les collections de coquilles de mollusques maritimes et des coraux. Ici d’ailleurs, on peut voir le plus grand squelette de cachalot en Russie. Cependant, la principale curiosité du musée, c’est Le Quai de la flotte historique, unique en Russie. Il se trouve dans la partie aquatique du musée. Ici sont amarrés le navire de la liaison spatiale Le Cosmonaute Victor Patsaev, le sous-marin B-413 et le bateau de pêche -musée SRT-129. Tous sont des musées flottants. La place d’honneur dans ce musée appartient au navire Vitiaz (le Preux) - raconte l’employée du musée Julia Stepantchouk :

« Le quai de la flotte historique a commencé à être formé avec notre première pièce qui est le bateau de recherche scientifique Vitiaz, amarré en 1994. C'est le principal objet du musée, nous y racontons l'histoire de l'étude de l'océan. On a refait des laboratoires scientifiques, on montre les cabines pour voir comment l'équipage travaillait et vivait. Les visiteurs peuvent voir plus de 50 locaux, voir quelles découvertes ce bateau et les gens travaillant à son bord ont faites, comprendre pourquoi toute une période de l'histoire de la science a reçu le nom de +l'époque+ du Vitiaz ».

Le légendaire Vitiaz a effectué sa première expédition scientifique en 1948. En 30 ans, il en a effectué au total 65, avec près de 8 000 stationnements scientifiques dans les océans - pacifique, indien et atlantique. À propos, le record du monde du mouillage en eau profonde – 9,6 kilomètres - appartient aussi à Vitiaz. Grâce à lui, toutes les lacunes sur la carte du relief sous-marin de l'océan mondial ont été comblées. Ont été découvertes près de 1 200 nouvelles espèces animales et végétales, et un nouveau domaine de la science est apparu : l'océanologie synoptique.

Dans l'immédiat, au musée de Kaliningrad, les récits sur la science voisineront avec les récits militaires et historiques. Dès la fin de juillet, un Centre Naval Militaire y fonctionnera. Il présentera une exposition consacrée au centenaire du début de la Première guerre mondiale, « la Guerre en mer », avec des modèles de matériel de la marine de guerre, dont notamment un hydravion et un appareil de sauvetage en eau profonde. N

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала