Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'Union eurasiatique renforcera la sécurité de ses membres (Moody's)

© RIA Novosti . Mikhail Klimentiev / Aller dans la banque de photosL'Union eurasiatique renforcera la sécurité de ses membres (Moody's)
L'Union eurasiatique renforcera la sécurité de ses membres (Moody's) - Sputnik France
S'abonner
La création de l'Union économique eurasiatique (UEA) regroupant la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan renforcera la sécurité économique et énergétique de ces trois pays, sans toutefois exclure certaines difficultés pouvant surgir dans leurs relations, estime l'agence de notation internationale Moody's dans un communiqué.

La création de l'Union économique eurasiatique (UEA) regroupant la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan renforcera la sécurité économique et énergétique de ces trois pays, sans toutefois exclure certaines difficultés pouvant surgir dans leurs relations, estime l'agence de notation internationale Moody's dans un communiqué.

Le 30 mai, la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan ont signé le traité instituant l'Union économique eurasiatique. Ce document entrera en vigueur le 1er janvier 2015.

Selon les experts de Moody's, cette intégration profitera aux pays membres de l'UEA, car ils pourront augmenter leurs exportations réciproques. Une réduction des limitations non-tarifaires, notamment l'abolition du contrôle frontalier, procurera également des avantages aux signataires du traité.

Outre la coopération politique, l'intégration dans le cadre de l'UEA stimulera différents projets infrastructurels en facilitant les investissements ciblés.

Dans le même temps, estime Moody's, la mise en place d'une union économique risque d'engendrer certains problèmes pour ses membres. Il s'agit en premier lieu d'une asymétrie substantielle dans les relations entre la Biélorussie et le Kazakhstan d'une part, et la Russie - qui fournit, selon Moody's, 88% du PIB de l'union - d'autre part.

Il ne faut pas non plus négliger l'effet négatif qui pourrait résulter pour les Etats membres de l'UEA de la réorientation inévitable de leurs échanges commerciaux suite à l'augmentation des tarifs pour les pays qui ne font pas partie de l'union.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала