Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Kiev interrompt sa coopération militaire avec Moscou

© Sputnik . Vladimir Fedorenko / Aller dans la banque de photosNezavissimaïa gazeta
Nezavissimaïa gazeta - Sputnik France
S'abonner
Kiev coupe totalement les ponts avec Moscou dans le secteur militaire, a annoncé le vice-premier ministre ukrainien Vitali Iarema dont les propos sont rapportés mercredi par le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

Kiev coupe totalement les ponts avec Moscou dans le secteur militaire, a annoncé le vice-premier ministre ukrainien Vitali Iarema dont les propos sont rapportés mercredi par le quotidien Nezavissimaïa gazeta. Une décision similaire avait déjà été prise en mars 2014 par le président par intérim Alexandre Tourtchinov. Mais le décret concernait uniquement les armements et le matériel militaire.

Cette fois, selon Vitali Iarema, le président Petro Porochenko a instauré l'embargo sur "toute coopération militaro-technique avec la Russie". En d'autres termes, la Russie ne recevra plus de moteurs ou de pièces de rechange pour ses avions militaires et ses navires, la maintenance des missiles nucléaires par les spécialistes ukrainiens sera interrompue, etc. Les experts considèrent la situation comme très complexe.

Selon eux, la rupture de la coopération militaro-technique entre l'Ukraine et la Russie nuira à 79 entreprises de défense ukrainiennes et 859 russes. La part de la Russie dans cette coopération avec l'Ukraine s'élevait à près de 80% de l'ensemble de ses activités en la matière, soit 200 millions de dollars par an. Alors que la part de l'Ukraine dans l'industrie de l'armement russe était seulement de 3,5%. C'est peu mais les voisins fournissaient à la Russie des produits d'une importance cruciale.

Les sanctions de Kiev risquent de faire échouer le programme national d'armement de la Russie, pour lequel Moscou a alloué près de 20 000 milliards de roubles d'ici 2020, soit près de 400 milliards d'euros. En fait, l'embargo militaire concernera une commande sur cinq pour l'armée de l'air et la marine russes.

Le Kremlin ne tremble pas pour autant. "Le ministère de l'Industrie et du Commerce a préparé un plan de substitution des importations de produits militaires d'Ukraine", a écrit hier sur Twitter du vice-premier ministre Dmitri Rogozine, responsable de la défense au gouvernement. Le 28 avril déjà, le président russe Vladimir Poutine avait ordonné l'élaboration d'un tel plan.

Entre temps, les dépenses de défense augmentent déjà et devraient atteindre 4% du PIB national en 2016. Sachant que les dépenses sociales se réduiront au cours de la même période. On ignore d'où viendra l'argent supplémentaire pour se substituer aux importations.

Les experts doutent que dans un intervalle de temps aussi réduit, la Russie parvienne à mettre en place, ne serait-ce que techniquement, toute la gamme de substitution aux importations militaires ukrainiennes sur sa propre base industrielle. "Entre cinq et sept années seront nécessaires à la Russie pour remplacer les principaux produits militaires fournis par l'Ukraine. Voire jusqu'à 10 ans pour les projets complexes comme la fabrication de moteurs d'avion. Ce processus pourrait être accéléré mais cela demanderait des investissements significatifs", a déclaré Vladimir Evseev, directeur du Centre d'études sociopolitiques. D'après ce dernier, il serait bien plus bénéfique et rentable d'établir avec Kiev un dialogue constructif et de s'entendre sur la poursuite des fournitures de produits militaires en Russie.

Le colonel Edouard Rodioukov, membre de l'Académie des sciences militaires, pense qu'il est nécessaire d'employer en Russie des spécialistes ukrainiens pour fabriquer de nouveaux types de produits militaires. "Vladimir Poutine a déjà déclaré que la Russie était prête à employer des spécialistes militaires ukrainiens s'ils le souhaitaient", souligne l'expert. Le président russe a personnellement promis que les ingénieurs ukrainiens auraient un salaire et un logement décents, a précisé Edouard Rodioukov.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала