Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou pourrait moderniser la défense antiaérienne de la Grèce

© RIA Novosti . Valeri Melnikov / Aller dans la banque de photosSystème de DCA S-300
Système de DCA S-300 - Sputnik France
S'abonner
La Grèce, membre de l'Otan, envisage de demander à la Russie de l'aider à moderniser son système de défense antiaérienne, a annoncé mercredi aux journalistes Igor Sevastianov, chef adjoint de l'exportateur russe d'armements Rosoboronexport.

La Grèce, membre de l'Otan, envisage de demander à la Russie de l'aider à moderniser son système de défense antiaérienne, a annoncé mercredi aux journalistes Igor Sevastianov, chef adjoint de l'exportateur russe d'armements Rosoboronexport.

"La partie grecque veut demander à Moscou de l'aider à moderniser les systèmes de défense antimissile et antiaérienne de fabrication russe. La Russie n'a pour le moment reçu aucun avis négatif concernant ces systèmes", a déclaré M. Sevastianov qui conduit la délégation russe au salon international de défense et de sécurité Eurosatory 2014 à Paris.

Membre de l'Otan depuis 1952, la Grèce est le seul pays de l'Alliance à posséder des systèmes de DCA S-300. Au milieu des années 1990, ces systèmes ont été achetés par Chypre, mais la réaction violente de la Turquie a contraint les autorités chypriotes à les déployer sur l'île grecque de Crète pour ensuite les remettre définitivement à la Grèce.

© RIA NovostiSystème de missiles sol-air S-300P
Système de missiles sol-air S-300P - Sputnik France
Système de missiles sol-air S-300P

Cette dernière dispose également de systèmes de missiles antiaériens Ossa.

Les relations entre la Russie et l'Alliance atlantique se sont détériorées suite aux événements en Ukraine. Début avril, les chefs de diplomatie des pays de l'Otan ont annoncé leur décision de suspendre la coopération militaire entre l'Alliance et la Russie, mais de maintenir les contacts au sein du Conseil Russie-Otan au niveau des ambassadeurs et à un niveau plus élevé. Le 10 juin, des experts politiques de l'Otan ont préparé un rapport pour le secrétaire général de cette organisation Anders Fogh Rasmussen dans lequel ils ont affirmé que le retour au partenariat stratégique avec la Russie était impossible.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала