Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Travailler peu mais bien

Travailler peu mais bien
S'abonner
Une étude récente de l’institut d’analyses COE-Rexecode a montré que le temps effectif de travail en France est parmi les plus bas en Europe. Seuls les finlandais travaillent moins que les Français. Néanmoins la productivité des Français reste l’une des plus élevées en Europe et permet de dire que les Français travaillent peu mais avec efficacité.

Jean-François Ouvrard directeur des études de l’institut CEO-Rexecode, nous a expliqué que le but de cette étude n’était pas de montrer que les Français sont moins travailleurs, mais qu’il faut analyser en détail la politique du temps de travail renforcée par les 35 heures, qui n’est peut être pas un modèle économique parfait :

Votre institut a fait une étude sur le temps de travail effectif pour les salariés qui sont employés à plein temps, quels résultats vous avez obtenus, qu’est ce que ça a donné ?

Quand on regarde le temps effectif de travail, c’est à dire les heures effectivement passées au travail par les salariés à temps complet, c’est à dire quand on retire le temps qu’ils passent en congés ou les absences maladie etc. On voit que les salariés à temps complet français ont un volume d’heures, qui est parmi les plus bas en Union Européenne, il est de 1661 heures très exactement en 2013, ce qui est de l’ordre de 180 heures de moins qu’en Allemagne ou 120 heures de moins qu’en Italie.

Il y a une explication à ce phénomène, pourquoi en France ces heures travaillées sont si peu nombreuses par rapport aux autres pays européens ?

Quand on essaye de trouver des explications, la première c’est d’une part que la durée de référence de travail est plus basse, ce ne sont pas les absences maladie, les absences pour jours fériés, les absences pour jours de grève, ce sont principalement des absences pour des jours de congés ou de RTT, qui sont issus des 35 heures, ce qui explique la faiblesse des heures travaillées par les salariés à temps complet.

Quelles conclusions on peut en tirer, est-ce que les Français sont fainéants ?

Je n’en tirerai pas la conclusion que les Français sont fainéants. La question c’est de savoir comment s’articule cette durée du travail, qui peut être un choix social tout à fait légitime et d’ailleurs on voit que dans beaucoup de pays, tendanciellement la durée du travail effectif décroit. En revanche la question qui se pose, c’est comment ce temps de travail, qui est plutôt plus bas que dans les autres pays européens s’articule avec le cout du travail, il faut qu’il y ait une certaine correspondance avec le cout et les heures et c’est que se pose le débat.

Les Français sont surpayés ?

On sait que le mouvement des 35 heures qui a accéléré le mouvement de la baisse des heures effectives de travaille en France par rapport à ses voisins. C’est fait dans des conditions où l’on a souhaité préserver le pouvoir d’achat des salariés et donc on s’est retrouvé avec un choc sur le cout horaire, puisque les gens ont perçu le même salaire pour un nombre d’heures qui a diminué. Donc on a eu un choc de cout et un choc de cout pose un problème en terme de compétitivité.

Est-ce que dans un moment où le gouvernement essaye de trouver des moyens de redynamiser l’économie de trouver des lois pour alléger les charges des entreprises, est-ce qu’il ne devrait pas plutôt se tourner vers le sujet de la durée effective du temps de travail ?

Moi ça me paraît en effet être un sujet important. Quand on se compare à d’autres pays on voit qu’il existe des marges de main d’œuvre. De fait c’est un moyen d’augmenter la quantité de travail et donc la production. C’est un point qui a été souligné par la cour des comptes dans un rapport très récent sur la fonction publique où ils suggéraient que l’augmentation du temps de travail dans la fonction publique permettrait de contribuer à la résolution du problème de la dépense publique.

Vous ne pensez pas que le fait que les Français travaillent moins, c’est corrélé avec la productivité très élevée du travail horaire en France ?

Il y a deux aspects à votre question. Le premier : on sait que la productivité d’un individu va finir par décroitre avec son temps de travail, mais est-ce que l’écart est vraiment significatif quand vous travaillez 35 heures et quand vous travaillez 39 heures. Est-ce qu’avec les 4 heures en plus, vous devenez massivement moins productifs, ça paraît un peu surprenant. Evidemment si vous travaillez un nombre d’heures très conséquent, bien au delà de 40 le sujet se pose. Ensuite sur la productivité apparente du travail en France, je pense qu’il ne faut pas oublier non plus que l’on a un marché du travail qui exclut plus que dans d’autres pays les gens peu qualifiés. On a donc un chômage qui est relativement fort, un taux de chômage de longue durée qui est fort et globalement une insertion des moins qualifiés dans l’emploi qui est mauvaise. Et si vous employez que des gens qualifiés la productivité apparente du travail est forte, mais c’est parce que vous n’avez pas intégré des gens moins productifs. Ce n’est pas une question qui est liée à la durée du travail.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала