Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Brzezinski: Trois voies pour la Russie en Ukraine

© Sputnik . Mikhail Klimetiev / Aller dans la banque de photosNovye Izvestia
Novye Izvestia - Sputnik France
S'abonner
Zbigniew Brzezinski, l'un des experts politiques américains les plus connus et controversés, ex-conseiller du président Jimmy Carter, a tenu un discours sur les événements en Ukraine au congrès américain, écrit vendredi le quotidien Novye Izvestia.

Zbigniew Brzezinski, l'un des experts politiques américains les plus connus et controversés, ex-conseiller du président Jimmy Carter, a tenu un discours sur les événements en Ukraine au congrès américain, écrit vendredi le quotidien Novye Izvestia.

Il a exposé les thèses de son discours dans le Washington Post, espérant manifestement que sa position touche également le grand public. D'après Brzezinski, le président russe a trois solutions. Premièrement, le "compromis avec l'Ukraine": la Russie laisse l'Ukraine adhérer à l'UE et renonce aux projets d'intégration de ce pays dans des organisations dont elle-même est membre. "Il faut à la fois expliquer que l'Ukraine n'aspire pas à adhérer à l'Otan, et l'Occident n'étudie pas son adhésion à l'Alliance", écrit Brzezinski sans préciser ce que cette "explication" implique: des garanties juridiques ou simplement des déclarations verbales. Rappelons qu'il y a seulement quelques années Brzezinski prônait l'adhésion de l'Ukraine à l'Otan. "Que la Russie essaie de l'empêcher!", avait-il lancé dans une interview accordée à une chaîne russe en 2005 concernant la réaction de la Russie aux perspectives d'intégration euro-atlantique de son voisin.

La deuxième option qui s'offre à elle est la poursuite de sa politique actuelle ce qui, selon Brzezinski, conduira à l'affaiblissement des deux pays - Russie et Ukraine. La troisième solution est l'intervention en Ukraine. Dans ce cas, Brzezinski promet à la Russie un isolement international et des problèmes intérieurs.

La thèse la plus curieuse se trouve à la fin de l'article. Appelant à un compromis qui exclurait une intervention militaire de la Russie sur le territoire ukrainien, Brzezinski souligne que le "statut du Kremlin resterait indéterminé". Rappelons que le point de vue actuel de l'administration américaine est clair: la Crimée est un territoire ukrainien. De cette manière, l'expert influent laisse entendre que les Américains feraient mieux de revoir leur position vis-à-vis de la Russie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала