Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ukraine: l’Occident n’est pas prêt à endosser la responsabilité

© aviavladUkraine: l’Occident n’est pas prêt à endosser la responsabilité
Ukraine: l’Occident n’est pas prêt à endosser la responsabilité - Sputnik France
S'abonner
Les Etats-Unis et les pays européens ne sont pas prêts à endosser la responsabilité en Ukraine. Ils n’ont aucune solution politique à proposer non plus. En revanche ils vont bien volontiers édicter de nouvelles sanctions contre la Russie et encourager les autorités ukrainiennes de continuer les violences et les répressions contre les habitants du sud-est du pays.

Les Etats-Unis et les pays européens ne sont pas prêts à endosser la responsabilité en Ukraine. Ils n’ont aucune solution politique à proposer non plus. En revanche ils vont bien volontiers édicter de nouvelles sanctions contre la Russie et encourager les autorités ukrainiennes de continuer les violences et les répressions contre les habitants du sud-est du pays.

Selon les experts, le chaos en Ukraine arrange aussi bien les Américains que les Européens. L’Occident est conscient de ce qu’il faudra investir des dizaines de milliers de dollars pour redresser la situation en Ukraine. Or, cela ne fait pas partie de leurs projets.

En faisant Kiev participer à ses jeux Washington n’a pas prévu quels effets cela pourrait avoir, fait remarquer le directeur du Centre des études ukrainiennes et biélorusses de l’Université d’Etat de Moscou Lomonossov, Bogdan Bezpalko.

« Pour les Etats-Unis l’Ukraine est un espèce de tête de pont pour lancer une attaque contre la Russie. Pourtant leurs plans ont en l’occurrence échoués. Ils semblent avoir réussi le coup avec une révolution à Kiev, avoir réussi à y mettre en place de nouvelles élites politiques. Il était prévu que l’Ukraine allait par la suite se développer comme un Etat qui bloquerait la Russie tout en la torpillant. Pour les Etats-Unis ce plan n’a plus de mécanisme filigrane de départ. Les choses ne vont pas bien pour la communauté européenne non plus. Pour eux l’idéal ce serait de faire Kiev intégrer leur système économique où ils pourraient vendre leurs produits en Ukraine et avoir la main d’œuvre bon marché et les matières premières à un prix intéressant tout en effectuant la gestion économique de ce pays. Un marché de 40 millions de consommateurs, un territoire important – l’UE en a besoin pour renforcer son influence à l’est. Mais une guerre civile, une rupture des liens économiques entre l’Ukraine et la Russie, ce ne faisaient pas partie des projets des Européens. Pas plus que les sanctions contre la Russie qui vont se répercuter sur l’Europe ».

Plus de 1 100 personnes ont cependant été tuées et presque 3 500 blessées depuis le début de l’opération militaire à l’est de l’Ukraine, selon les dernières données de la mission du Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l'homme. Ce sont l’Union européenne et les Etats-Unis qui portent une grande partie de la responsabilité pour le déclenchement et la poursuite de ce conflit, dit le politologue Mikhaïl Sinitsyne, membre de la Chambre publique des jeunes.

« D’un certain point de vue il y a une convergence des intérêts européens et américains. Ce sont évidemment les Etats-Unis qui porte la plus grande part de responsabilité pour le déclenchement de toute cette hystérie ukrainienne alors que l’Europe, elle devra gérer toutes les conséquences négatives que les Américains ont créées tant pour la Russie que pour l’Europe ».

Les derniers événements montrent qu’il n’existe ni en Europe, ni aux Etats-Unis de forces qui pourraient proposer un point de vue alternatif sur la crise ukrainienne. Il semblerait que les sanctions contre la Russie, c’est tout dont les pays occidentaux sont capables. Il est beaucoup plus facile de faire de Moscou un bouc émissaire que d’admettre s’être trompé…

L’opinion de l’auteur ne coïncide pas forcément avec la position de la rédaction.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала