Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Boeing 777: l'Otan dispose de preuves incriminant les insurgés (Rasmussen)

S'abonner
Le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen affirme disposer de preuves qui pointent la responsabilité des insurgés ukrainiens dans le crash du Boeing 777 malaisien survenu le 17 juillet denrier, rapporte dimanche le journal français Midi libre.

Le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen affirme disposer de preuves qui pointent la responsabilité des insurgés ukrainiens dans le crash du Boeing 777 malaisien survenu le 17 juillet denrier, rapporte dimanche le journal français Midi libre.

"C'est une tragédie humaine. Mais en plus, c'est un crime de guerre. Nous avons de nombreuses informations qui indiquent que les séparatistes, appuyés par les Russes, sont coupables. Cela dit, je suis en faveur d'une enquête internationale indépendante et complète, afin d'établir les faits", a déclaré le SG de l'Alliance atlantique.

Auparavant, un porte-parole de l'Otan a indiqué à RIA Novosti que l'Alliance ne participait pas à l'enqûete visant à établir les circonstances de la catastrophe.

Un Boeing 777 de Malaysia Airlines effectuant le vol MH17 Amsterdam-Kuala Lumpur avec 298 personnes à bord s'est écrasé le 17 juillet dernier dans la région de Donetsk (est) sans laisser de survivants. L'appareil est tombé dans une zone d'affrontements entre l'armée ukrainienne et les insurgés.

Situation explosive dans l'est de l'Ukraine >>

Les autorités de Kiev accusent les forces d'autodéfense populaire de Donetsk d'être à l'origine du crash, mais les insurgés affirment ne pas disposer de systèmes capables d'abattre un avion volant à 10.050 m d'altitude.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала