Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sanctions: l'Ukraine entend durcir le contrôle des banques russes

S'abonner
Les sanctions que l'Ukraine entend adopter contre la Russie prévoient notamment une surveillance renforcée des banques russes "en vue de leur empêcher de financer le terrorisme", a déclaré à Kiev Anton Guérachtchenko, conseiller du ministre ukrainien de l'Intérieur.

Les sanctions que l'Ukraine entend adopter contre la Russie prévoient notamment une surveillance renforcée des banques russes "en vue de leur empêcher de financer le terrorisme", a déclaré lundi à Kiev Anton Guérachtchenko, conseiller du ministre ukrainien de l'Intérieur.

"Une grande partie des sanctions concernent l'économie, le contrôle du marché financier. La Banque nationale propose notamment de surveiller de près les activités des banques russes en Ukraine en vue de leur empêcher de transférer les fonds destinés à financer le terrorisme", a indiqué M.Guérachtchenko lors d'un point presse.

Kiev envisage en outre d'obliger les banques russes à choisir si elles préfèrent travailler en Crimée ou en Ukraine. "Nous proposons que les banques russes souhaitant s'implanter en Ukraine n'ouvrent pas de filiales en Crimée", a ajouté le conseiller.

Le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a chargé le gouvernement d'adopter des sanctions personnelles et sectorielles contre la Russie. Les sanctions viseront les personnes et les sociétés qui soutiennent, directement ou indirectement, les forces d'autodéfense populaire dans l'est de l'Ukraine.

Le gouvernement ukrainien se penchera sur les sanctions contre Moscou le 9 août prochain. La loi sur les sanctions doit en outre être adoptée par le parlement avant l'élaboration de liste des personnes et sociétés visées par les sanctions.

La Banque nationale d'Ukraine a interdit depuis longtemps aux banques ukrainiennes de travailler en Crimée, qui a adhéré à la Fédération de Russie suite à un référendum en mars dernier. La filiale ukrainienne de la Sberbank russe a fermé ses filiales sur la péninsule de Crimée début mai.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала