Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sanctions: Berlin bloque un contrat militaire avec Moscou pour 100 M EUR

© RIA Novosti . Mikhail Beznosov / Aller dans la banque de photosPolygone de Moulino, dans la région russe de Nijni Novgorod
Polygone de Moulino, dans la région russe de Nijni Novgorod - Sputnik France
S'abonner
Le gouvernement allemand a bloqué la réalisation du projet pour 100 millions d'euros lancé par le conglomérat industriel Rheinmetall AG et le ministère russe de la Défense, rapporte lundi le journal Süddeutsche Zeitung.

Le gouvernement allemand a bloqué la réalisation du projet pour 100 millions d'euros lancé par le conglomérat industriel Rheinmetall AG et le ministère russe de la Défense, rapporte lundi le journal Süddeutsche Zeitung.

Le ministre allemand de l'Economie, Sigmar Gabriel, a retiré le permis de construire un centre de formation militaire à Moulino, dans la région russe de Nijni Novgorod, qui avait été délivré par son prédécesseur au consortium de Düsseldorf dans le cadre d'un contrat russo-allemand de 2011.

Doté de simulateurs de combat, y compris de tir au laser, le centre d'entraînement de Moulino, censé devenir le plus grand en Europe, devrait entrer en service dès 2014. Il permettra de former environ 30.000 soldats de l'Armée de terre russe par an.

Le gouvernement allemand a essayé en vain de persuader Rheinmetall d'ajouter la réalisation du contrat avec Moscou. Selon le journal, Rheinmetall, l'un des plus grands producteurs d'armements et de matériel de guerre en Europe pourrait déposer une plainte et réclamer une compensation financière. 

Les contrats militaires signés par la Russie avec des sociétés européennes font l'objet de critiques sur fond de crise ukrainienne. Le président américain Barack Obama et le premier ministre britannique David Cameron ont exprimé leur préoccupation face à l'intention de Paris de livrer des bâtiments de projection et de commandement français de type Mistral PC à la Russie dans le cadre d'un contrat de 1,2 milliard d'euros.

Les Etats-Unis et l'UE ont adopté de nouvelles sanctions contre Moscou suite au crash d'un Boeing malaisien en Ukraine. Ils accusent la Russie d'armer les forces d'autodéfense populaire de l'est de l'Ukraine qui, selon Washington et Bruxelles, seraient responsables du crash. Moscou rejette ces accusations. 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала