Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Canada élargit ses sanctions contre la Russie

© REUTERS / Chris WattieCanada's Prime Minister Stephen Harper speaks during Question Period in the House of Commons on Parliament Hill in Ottawa February 17, 2015
Canada's Prime Minister Stephen Harper speaks during Question Period in the House of Commons on Parliament Hill in Ottawa February 17, 2015 - Sputnik France
S'abonner
Le Canada a élargi mercredi sa liste d'entités et individus russes et ukrainiens frappés de sanctions sur fond de crise en Ukraine, a annoncé le premier ministre canadien Stephen Harper.

Le Canada a élargi mercredi sa liste d'entités et individus russes et ukrainiens frappés de sanctions sur fond de crise en Ukraine, a annoncé  le premier ministre canadien Stephen Harper.

"Le Canada impose des sanctions économiques et des interdictions de voyager contre des Russes et des Ukrainiens, ainsi que des sanctions économiques contre des groupes ou entités économiques russes ou ukrainiens responsables de la crise" ukrainienne, lit-on sur le site officiel du premier ministre.

19 personnes, cinq banques, plusieurs sociétés de Crimée, des organes des républiques autoproclamées ukrainiennes de Donetsk et Lougansk et des groupes armés formés par les insurgés ukrainiens viennent compléter la liste noire.

La liste élargie comprend notamment le directeur du Service fédéral de sécurité (FSB) Alexandre Bortnikov, le directeur du Service de renseignement extérieur (SVR) Mikhaïl Fradkov, le secrétaire du Conseil de sécurité russe Nikolaï Patrouchev, son adjoint Rachid Nourgaliev et un membre du Conseil de sécurité, Boris Gryzlov, le directeur du Service de la frontière Vladimir Koulichov, le dirigeant de la république russe de Tchétchénie Ramzan Kadyrov, l'assistant du président russe Igor Chtchegolev et un parlementaire, Mikhaïl Degtiarev.

L'homme d'affaire Konstantin Malofeïev et un actionnaire de la banque Rossia, Nikolaï Chamalov sont aussi frappés par les sanctions canadiennes.

Parmi les sociétés russes visées figurent les banques Bank Moskvy, VTB, Rosselkhozbank (Banque agricole de Russie) et la Banque nationale commerciale de Russie (RNKB), le Groupe unifié de construction navale russe (OSK), les compagnies aériennes Universal-Avia et Dobrolet, ainsi que des sociétés de Crimée: la compagnie de transport de Kertch, le port de commerce maritime de Kertch, le groupe vinicole Massandra, la société agricole criméenne Magaratch et l'usine des vins mousseux Novy Sviet, le port de commerce maritime de Sébastopol et le centre de vacances Nijniaïa Oreanda.

Le Canada a en outre sanctionné un dirigeant de la république populaire autoproclamée de Donetsk (DNR), Pavel Goubarev, la ministre des Affaires étrangères de DNR Ekaterina Goubareva, le président du Conseil suprême de DNR Boris Litvinov et une porte-parole de la république populaire autoproclamée de Lougansk, Oksana Tchigrina.

Les Etats-Unis, l'UE, le Japon, l'Australie et la Suisse ont aussi adopté des sanctions contre la Russie qu'ils accusent de déstabiliser la situation dans l'est de l'Ukraine. Moscou, qui rejette ces accusations, a interdit le 6 août l'importation des produits d'agriculture, des matières premières et des denrées alimentaires depuis les pays ayant introduit des sanctions.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала