Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Syrie: la politique d'Obama est un échec (Clinton)

S'abonner
Les erreurs commises par le président Barack Obama en Syrie ont provoqué un renforcement du groupe djihadiste sunnite Etat islamique, qui a lancé une vaste offensive en Irak, estime l'ancienne secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton citée dimanche par le magazine américain Atlantic.

Les erreurs commises par le président Barack Obama en Syrie ont provoqué un renforcement du groupe djihadiste sunnite Etat islamique, qui a lancé une vaste offensive en Irak, estime l'ancienne secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton citée dimanche par le magazine américain Atlantic.
 
L'ex-chef de la diplomatie américaine a qualifié "d'échec" la politique de Barack Obama à l'égard de Damas. Selon elle, le locataire de la Maison Blanche n'a pas apporté un soutien suffisant aux rebelles hostiles au régime du président Bachar el-Assad.
 
"L'absence de soutien accordé à la formation des forces armées regroupant des personnes qui protestaient dès le départ contre la politique d'Assad - et il y avait parmi ces gens-là des islamistes, des partisans de la laïcité et des personnes occupant la position intermédiaire - a provoqué un grand vide qui a été immédiatement  comblé par des djihadistes", a déclaré Mme Clinton dans une interview au magazine.
 
D'après l'ancienne secrétaire d'Etat américaine, Washington doit définir à l'encontre de l'extrémisme islamiste une stratégie de lutte analogue à celle autrefois conçue contre l'idéologie communiste. 
 
"Nous avons accompli du bon travail en vue de refréner l'Union soviétique, même si nous avons commis beaucoup d'erreurs en soutenant différents salopards et en faisant des choses dont nous ne pouvons pas être fiers, de l'Amérique latine à l'Asie du Sud-Est. Néanmoins, toutes nos actions étaient régies par une stratégie universelle, ce qui a provoqué la chute de l'URSS et l'effondrement du communisme. C'était là notre objectif, et nous l'avons atteint", a indiqué Mme Clinton.
 
Cette dernière est considérée comme la candidate la plus probable à la présidence des Etats-Unis en 2016. Selon un sondage effectué mi-mai par la société d'étude de l'opinion publique Ipsos, la plupart des Américains considèrent Hillary Clinton comme le vainqueur pressenti de la présidentielle. L'intéressée, âgée de 66 ans, n'a pour le moment pas confirmé son intention de briquer la Maison Blanche.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала