Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Haut-Karabakh: pas de casques bleus dans la zone du conflit (Erevan)

© RIA Novosti . Alexei Druzhinin / Aller dans la banque de photosSerge Sargsian
Serge Sargsian - Sputnik France
S'abonner
L'envoi d'une force de maintien de la paix dans la zone du conflit du Haut-Karabakh n'est pas envisagé pour le moment, a annoncé lundi le président arménien Serge Sargsian.

L'envoi d'une force de maintien de la paix dans la zone du conflit du Haut-Karabakh n'est pas envisagé pour le moment, a annoncé lundi le président arménien Serge Sargsian.

Ce conflit a été au cœur d'une rencontre tripartite qui a réuni dimanche à Sotchi (sud de la Russie) les présidents arménien, azerbaïdjanais et russe, Serge Sargsian, Ilham Aliev et Vladimir Poutine.

"Les Principes de Madrid supposent le déploiement d'un contingent de paix sur toute la ligne d'engagement entre les belligérants. Cependant, ce thème ne fait pas l'objet de nos négociations actuelles. La composition et le mandat des casques bleus seront définis dans le grand accord qui suivra la signature du document de Kazan", a déclaré M. Sargsian.

Le président arménien a également démenti les allégations selon lesquelles le contingent de paix serait composé uniquement de militaires russes.

"C'est la première fois que j'entends dire qu'il s'agit uniquement de soldats russes", a indiqué M. Sargsian.

Les négociations de Sotchi font suite à l'escalade de la tension dans la zone du conflit arméno-azerbaïdjanais. Le cessez-le-feu entre les deux parties a été violé à plusieurs reprises. Selon le ministère de la Défense de la république non reconnue du Haut-Karabakh, 25 militaires azerbaïdjanais et cinq soldats arméniens ont été tué ces derniers jours. D'après Bakou, les troupes azerbaïdjanaises ont perdu 12 hommes.

Depuis février 1988, l'Arménie et l'Azerbaïdjan sont en conflit autour du Haut-Karabakh, région autonome principalement peuplée d'Arméniens, qui a annoncé son intention de se séparer de l'Azerbaïdjan. Cette démarche a provoqué des affrontements entre les troupes arméniennes et azerbaïdjanaises à la suite desquelles Bakou a perdu le contrôle de la région.

Décrété le 12 mai 1994, le cessez-le-feu n'a pratiquement jamais été respecté.

Les Principes de Madrid supposent un statut intermédiaire du Haut-Karabakh garantissant à ce dernier la sécurité et l'auto-administration. Ils prévoient également la création d'un couloir reliant le Haut-Karabakh à l'Arménie. Le statut juridique définitif de la région doit être instauré sur la base de la libre expression de la volonté de sa population.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала