Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Irak : Kerry exclut tout retour des troupes US

S'abonner
Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, en visite à Sydney, a exclu tout retour des militaires des Etats-Unis en Irak malgré la crise provoquée dans ce pays par la vaste offensive des djihadistes de l'Etat islamique (EI), rapportent les médias internationaux.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, en visite à Sydney, a exclu mardi tout retour des militaires des Etats-Unis en Irak malgré la crise provoquée dans ce pays par la vaste offensive des djihadistes de l'Etat islamique (EI), rapportent les médias internationaux.

"On ne réintroduira pas de forces combattantes américaines en Irak. C'est une lutte que les Irakiens doivent livrer au nom de l'Irak", a déclaré devant les journalistes le chef de la diplomatie américaine.

Par ailleurs, M.Kerry a appelé le nouveau premier ministre irakien Haïdar al-Abadi, nommé lundi, à "former dès que possible un nouveau gouvernement" composé de représentants de toutes les communautés ethniques et religieuses du pays.

"Les Etats-Unis sont prêts à soutenir un gouvernement d'union en Irak et en particulier son combat contre l'EI", a-t-il souligné, ajoutant que la formation d'un tel gouvernement était nécessaire pour faire face à la profonde crise que traverse le pays.

L'Alliance nationale irakienne a choisi le vice-président du parlement Haïdar al-Abadi comme nouveau chef du gouvernement à la place du premier ministre sortant Nouri al-Maliki, qui refuse cependant de céder sa place et accuse ouvertement le président Fouad Massoum de violer la Constitution. M.Maliki a annoncé son intention de porter plainte contre le chef de l'Etat.

Appuyé par des sunnites irakiens et par d'anciens militaires de l'armée de Saddam Hussein, le groupe terroriste Etat islamique a envahi une vaste région irakienne englobant les provinces de Ninawa, de Salah ad-Din et d'Al-Anbar.

Le 29 juin dernier, l'EI a annoncé la création d'un "Califat islamique", le titre de calife étant attribué au chef de file de ce groupe djihadiste, Abdullah Ibrahim al-Samarrai, connu également sous le nom d'Abou Bakr al-Baghdadi.

Le président américain Barack Obama a autorisé des frappes aériennes ciblées contre les positions de l'EI en Irak "pour aider les forces irakiennes qui se battent pour protéger les civils".   

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала