Borovoïe (Kazakhstan), station de cure fabuleuse et populaire en Russie

© © Photo: RIA Novosti/Yuriy LushinBorovoïe (Kazakhstan), station de cure fabuleuse et populaire en Russie
Borovoïe (Kazakhstan), station de cure fabuleuse et populaire en Russie - Sputnik France
La station de cure Borovoïe, au Kazakhstan, fait partie des dix stations les plus populaires parmi les Russes voyageant sans tour-opérateur.

Borovoïe répond à tous les critères retenus pour le classement : située à deux ou trois heures de route de la capitale kazakhe Astana, elle propose en été des séjours de sept jours, repas et excursions compris, pour des prix plus qu’abordables.

Plusieurs formules sont proposées en fonction des budgets. Un séjour dans un sanatorium ou un hôtel coûtera plusieurs fois celui le prix d’un séjour en Turquie, par exemple. Mais on est aussi libre de choisi une base touristique ou bien une maison d’hôte : il y en a pour tous les goûts à prix économique.

Elitaï Altynbekov, qui vit depuis plus de 30 ans à Borovoïe, a une petite affaire familiale en louant des chambres aux touristes pendant la période estivale.

« Il y a énormément de Russes qui viennent. La majorité vient de Tioumen, d’Omsk, de Novossibirsk. Il n’y a ici aucune production, rien que le secteur touristique ».

La station Borovoïe – Bouroubaï en kazakh – est un coin de nature exceptionnel. Son nom vient de « boura » ce qui veut dire chameau. Une légende dit que ce n’était pas un simple chameau parce qu’il avait pour habitude d’avertir les Kazakhs de l’approche de l’ennemi. Certains rochers y ont une forme de chameau. On dit que si l’on croise six chameaux, on a des chances de devenir riche. Pratiquement, tous les massifs portent un nom et ont une belle légende qui leur est associée. On peut y visiter un camp de khan situé dans les montagnes. Il est très populaire parmi les touristes. Au milieu d’un lac se dresse un rocher dont la forme évoque le profil d’une jeune fille avec ses cheveux flottants. Des lacs, on en compte d’ailleurs plus d’une dizaine, tous à l’eau pure aux vertus curatifs. C’est tout ce qui attire les touristes.

« On vient tous de la région d’Omsk, on est sept. On adore, les vacances sont merveilleuses, la météo est formidable. On était dans un parc, dans la zone de loisirs. Maintenant on veut aller à Astana, acheter une excursion et y aller en bus ».

« Je suis originaire de Kirghizie, j’ai passé pas mal de vacances au lac Yssyk Koul. Je peux donc faire une comparaison. C’est un bon lac à eau propre ».

« On vient d’Omsk. C’est notre premier voyage à Borovoïe, on a décidé de visiter votre région. C’est beau ici, on ne s’attendait pas à ce que ce soit aussi beau ».

Une partie de la station Borovoïe appartient au Parc national d’Etat. Des visites en bus et à cheval y sont proposées. Des pique-niques et une pêche sont organisés dans des endroits qui ne sont pas moins pittoresques. On y profite également des plages et des bains de boue. Certains sanatoriums ont intégré au programme de leurs soins des promenades dans une forêt de pins parce que l’air qu’on y respire guérit. Même la cuisine nationale a des effets bénéfiques pour la santé. Le koumis, boisson à base de lait fermenté de jument, est particulièrement populaire parmi les touristes. Et aucun Russe ne repartira de Borovoïe sans goûter au bechparmak, plat conjuguant la pate et la viande, et au kaza, une sorte de saucisson à base de viande de cheval.

Des souvenirs avec des images des beautés de la nature locale sont tout aussi populaires parmi les touristes qu’on peut voir souvent dans des boutiques en train de choisir des souvenirs de Borovoïe. Nombreux sont les Russes qui en repartant promettent de revenir encore et encore en amenant leurs proches et amis avec eux. /N

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала