Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'UE hostile à de nouvelles sanctions - la réponse de Moscou serait dure (expert)

S'abonner
L'UE cherchera à éviter d'adopter de nouvelles sanctions contre la Russie car la réponse de Moscou pourrait être très douloureuse, estime Fedor Loukianov, président du Conseil russe pour la politique extérieure et de défense.

L'UE cherchera à éviter d'adopter de nouvelles sanctions contre la Russie car la réponse de Moscou pourrait être très douloureuse, estime Fedor Loukianov, président du Conseil russe pour la politique extérieure et de défense.

L'administration américaine a en effet annoncé que le président américain Barack Obama et la chancelière allemande Angela Merkel voulaient étudier la possibilité de sanctions supplémentaires contre la Russie en raison de la situation en Ukraine. Les deux dirigeants se sont également dits prêts à poursuivre la recherche d'une solution diplomatique au conflit.

"Quant à l'Europe, elle ne veut absolument pas adopter de sanctions et s'accroche à des justifications et des prétextes pour ne pas le faire. Toute nouvelle mesure serait très douloureuse. Aussi bien à cause des sanctions que de la réaction à celles-ci. En épuisant les secteurs relativement inoffensifs qui n'influent pratiquement pas sur la vie des citoyens, nous nous sommes rapprochés de choses très sérieuses comme l'énergie, l'aviation et le transport aérien", a déclaré Fedor Loukianov à RIA Novosti.

Selon lui, après les négociations entre les pays de l'Union douanière, de l'UE et l'Ukraine à Minsk, l'Europe - et avant tout l'Allemagne - espère qu'un nouveau processus s'est engagé.

"Même en cas d'aggravation du conflit, l'Europe espère qu'il s'agit d'un événement temporaire et, qu'en principe, on assistera désormais au début du règlement du conflit ukrainien. Le durcissement de la position de la Commission européenne par rapport à la dette gazière ukrainienne, déclarant que l'Ukraine doit payer, coopérer et ne pas fixer d'ultimatums montre, selon moi, que l'Europe cherche à adopter une position plus équilibrée", relève l'expert.

Par ailleurs, d'après lui, les USA ne renonceront pas à l'adoption de sanctions contre la Russie.

"Je pense que les Etats-Unis visent de manière générale les sanctions, indépendamment de ce qui se passe réellement dans l'est de l'Ukraine. La décision fondamentale de ralentir la Russie et de la remettre à sa place a été prise. C'est pourquoi des sanctions seront adoptées", a souligné Fedor Loukianov.

La Russie a déclaré à plusieurs reprises ne pas être impliquée dans les événements dans le sud-est de l'Ukraine. Ainsi, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a annoncé qu'il n'y avait aucune raison d'accuser la Russie d'aggraver la situation dans le sud-est de l'Ukraine, alors que le ministère russe de la Défense, pour sa part, a expliqué plus d'une fois qu'il ne fournissait pas de matériel militaire, de munitions ou d'autre aide aux forces d'autodéfense

Depuis avril, les autorités de Kiev mènent une opération militaire dans l'est de l'Ukraine contre les habitants du Donbass, opposés au coup d'Etat de février dernier. Selon l'Onu, entre mi-avril et le 10 août, plus de 2 000 civils ont été tués en Ukraine et plus de 5 000 blessés. Moscou qualifie cette opération spéciale de "punitive" et appelle la communauté internationale à prendre tous les mesures possibles pour faire cesser le feu.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала