Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Irak: combattre l'influence des djihadistes (Moscou)

S'abonner
Moscou espère que la conférence internationale sur la sécurité en Irak, qui aura lieu le 15 septembre à Paris, concevra des mesures susceptibles d'endiguer l'influence du groupe djihadiste Etat islamique, a annoncé samedi le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Moscou espère que la conférence internationale sur la sécurité en Irak, qui aura lieu le 15 septembre à Paris, concevra des mesures susceptibles d'endiguer l'influence du groupe djihadiste Etat islamique, a annoncé samedi le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Convoquée à l'initiative de la France, la conférence réunira les chefs de diplomatie des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu, leurs homologues de l'Irak et d'autres pays du Proche-Orient, ainsi que les délégués des Nations unies et de la Ligue arabe.

La Russie sera représentée au forum par le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Moscou considère la proposition de la partie française de se réunir pour évoquer les événements en cours en Irak comme une démarche opportune. Il s'agit d'une démarche qui doit préparer le terrain pour la formation d'un large consensus permettant à la communauté internationale d'apporter un soutien solidaire au peuple et au gouvernement de l'Irak", lit-on dans le communiqué.

Selon la diplomatie russe, "des groupes de terroristes bien entraînés, armés et disposant de fonds substantiels contrôlent actuellement certaines régions de l'Irak où ils perpètrent des crimes graves contre les populations civiles et les minorités ethniques et religieuses".

"Voici pourquoi nous espérons que les participants à la conférence de Paris parviendront à concevoir des schémas efficaces qui permettront non seulement d'endiguer l'influence de l'Etat islamique, mais aussi de définir la façon d'aider Bagdad dans ses efforts visant à combattre le terrorisme et à réparer les conséquences sociales, humanitaires et économiques provoquées par cette crise",  souligne le document.

"Moscou envisage pour sa part d'apporter un soutien multiforme à ses partenaires irakiens aussi bien dans leur lutte contre les extrémistes que dans le rétablissement et le développement de l'économie du pays", a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала