Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sanctions: les Etats-Unis tentent de sauver la face (Moscou)

© RIA Novosti . Valery Melnikov / Aller dans la banque de photosSanctions: les Etats-Unis tentent de sauver la face (Moscou)
Sanctions: les Etats-Unis tentent de sauver la face (Moscou) - Sputnik France
S'abonner
En décrétant de nouvelles sanctions contre Moscou, Washington cherche à compenser ses propres échecs sur la scène internationale, notamment en Ukraine, a déclaré mardi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov dans une interview à RIA Novosti.

En décrétant de nouvelles sanctions contre Moscou, Washington cherche à compenser ses propres échecs sur la scène internationale, notamment en Ukraine, a déclaré mardi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov dans une interview à RIA Novosti.

Selon lui, le comportement des Etats-Unis manque totalement de cohérence.

"Je ne vois pas de logique dans les démarches de l'administration américaine, si ce n'est pas la tentative de réparer les échecs qu'elle a subis dans certaines régions, y compris en Ukraine", a indiqué M. Riabkov.

Selon lui, Washington cherche à "augmenter sa pression [sur la Russie] tant que la situation en Ukraine n'aura pas acquis une dynamique différente de celle qui la caractérise depuis plusieurs mois".

© SputnikSanctions adoptées contre la Russie et mesures de rétorsion
Sanctions adoptées contre la Russie et mesures de rétorsion - Sputnik France
Sanctions adoptées contre la Russie et mesures de rétorsion

"Mais il s'agit là d'une logique destructrice, nocive et vicieuse. On a l'impression que les responsables américains se sont fixé pour objectif d'entraver le processus politique et de faire échouer le cessez-le-feu. Je ne vois aucune autre explication", a souligné le diplomate.

Vendredi 12 septembre, les Etats-Unis ont durci leurs sanctions à l'encontre de plusieurs banques et sociétés industrielles russes. Les nouvelles mesures restrictives visent notamment Sberbank, VTB et sa filiale la Banque de Moscou, ainsi que Gazprombank, Rosselkhozbank et Vnesheconombank qui se voient privés d'accès au marché américain des capitaux. La porte-parole du département d'Etat américain Marie Harf a réaffirmé lundi que "si la Russie respectait intégralement les 12 points des accords de Minsk, les sanctions pourraient être révisées".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала