Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les Mistral ne conviennent pas à la Russie pour plusieurs raisons

S'abonner
Le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine a déclaré sur la chaîne Rossia 1 que la Russie pourrait se passer du porte-hélicoptères français Mistral, écrit lundi le quotidien Kommersant.

Le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine a déclaré sur la chaîne Rossia 1 que la Russie pourrait se passer du porte-hélicoptères français Mistral, écrit lundi le quotidien Kommersant.

"Le Mistral est un grand bâtiment de projection et de commandement. A mon avis, nous pourrions nous passer de ce contrat parce que nous aujourd'hui la capacité de construire en grands blocs ce type de navires", a déclaré Dmitri Rogozine.

D'après lui, la Russie ne disposait pas de cette compétence jusque-là parce que les grands navires de ce genre étaient construits sur les chantiers de Nikolaev, en Ukraine. "L'an dernier, le 16 novembre, nous avons livré à nos collègues indiens le porte-avions Vikramaditya – l'ancien croiseur lance-missiles Amiral Gorchkov. Ainsi, en remplissant notre contrat et en remportant beaucoup d'argent, nous avons prouvé que la Russie pouvait désormais construire de tels bâtiments", a précisé le vice-premier ministre.

© RIA NovostiPorte-helicopteres Mistral
Porte-helicopteres Mistral   - Sputnik France
Porte-helicopteres Mistral

Selon ce dernier, un croiseur ultramoderne – un porte-avions – est le summum de la construction navale. "Alors qu'un bâtiment de débarquement est une construction bien plus simple. Bien sûr, nous pouvons le faire", a déclaré Dmitri Rogozine.

Il a également précisé que le Mistral était prévu pour le climat méditerranéen. "Ces navires ne nous conviennent pas vraiment pour des raisons climatiques, du moins ils ne pourront certainement pas naviguer dans les eaux russes du nord", a expliqué le vice-premier ministre.

Plus tôt, le président français François Hollande avait déclaré que les conditions actuelles n'étaient pas réunies pour la livraison du Mistral à la Russie, mais que la situation pourrait changer.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала