Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La légitimité du FMI et de la BM menacée (présidente brésilienne)

S'abonner
Le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM) risquent de perdre leur légitimité en raison de la disproportion entre le rôle des pays émergents dans l'économie mondiale et leur droit de vote, a prévenu la présidente brésilienne Dilma Rousseff.

Le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM) risquent de perdre leur légitimité en raison de la disproportion entre le rôle des pays émergents dans l'économie mondiale et leur droit de vote, a prévenu mercredi la présidente brésilienne Dilma Rousseff.

"Il faut en finir avec la disproportion entre le rôle croissant des pays émergents dans l'économie mondiale et leurs représentation et participation insuffisantes lors de la prise de décisions au sein des institutions financières internationales, telles que le FMI et la BM", a déclaré Mme Rousseff lors de la session annuelle de l'Assemblée générale de l'Onu à New York.

Et d'ajouter qu'il serait inadmissible de reporter l'élargissement du droit de vote des pays émergents au sein de ces établissements.

"Ces établissements risquent de perdre toute leur légitimité et leur efficacité", a conclu la chef de l'Etat brésilien.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала