Les terroristes agissent autrement

Les terroristes agissent autrement
La France est choquée par l’exécution barbare diffusée en vidéo d’Hervé Gourdel un simple alpiniste français enlevé en Algérie.

Le quinquagénaire français a été sauvagement tué par des terroristes se revendiquant être proches du mouvement de l’Etat Islamique après l’appel de ce dernier à tuer des Français, des Américains et les ressortissants de tous les pays qui combattent l’Etat Islamique en Irak. C’est suite à la décision de la France de participer aux frappes aériennes sur les positions de l’Etat Islamique que la menace djihadiste a été renforcée, pour Alain Rodier directeur de recherche au centre français de recherche sur le renseignement cette menace était toujours présente lors de ces 20 dernières années, mais ce sont le mode opératoire et l’insolence des terroristes qui ont changés :

On s’est parlé la semaine dernière et vous m’avez dit que la France était toujours sous menace terroriste depuis assez longtemps, mais là on a quand même changé la donne, est-ce qu’avec l’exécution de l’otage français on a franchi un nouveau cap ?

Pour moi personnellement la menace perdure depuis 1995. Il est vrai que la nouveauté de cet assassinat c’est sa médiatisation, le fait de l’avoir passé en vidéo, sachant que ça va passer sur différents médias, de façon à provoquer la terreur au sein de la population. Il semble tout de même que quelques jours après ce but n’est pas atteint, la population française a été choquée certes, mais elle n’est pas terrorisée. Le but des islamistes ne semble pas atteint pour le moment.

Quand vous dites que cet assassinat a été médiatisé, vous voulez dire qu’il y a eu d’autres assassinats lors des dernières années, mais qui n’ont pas été autant partagés par les terroristes ?

Tout à fait, là les terroristes ont envoyé le film. Il y avait déjà eu ce type d’action avec Daniel Pearl, qui a été décapité de la même façon et dont le film d’exécution a été diffusé largement et beaucoup plus récemment les deux journalistes américains. Ce ne sont pas les seules victimes, des otages décapités, des massacres qui ont eu lieu ont eu lieu à l’abri des caméras, mais l’Etat Islamique s’est fait une spécialité de médiatiser cela et même les exécutions de masse qui ont eu lieu en Irak contre les shiites et les soldats de l’armée irakienne.

Est-ce qu’ils vont continuer à agir de la sorte ? Est-ce que l’on assiste à un changement de comportement chez les terroristes, qui essayent de durcir leur message et essayent de changer de ton ?

Je pense que cette campagne d’assassinats médiatisés risque de continuer. Deux otages allemands sont en ce moment détenus par Abou Sayyaf qui a fait l’allégeance à l’Etat Islamique et que des menaces ont été faites. Abou Sayyaf a donné deux jours aux allemands pour sortir de la coalition ou de payer une rançon. Mais donc c’est une politique qui va perdurer toujours dans l’objectif de terroriser l’adversaire.

Par rapport à la guerre elle même, vous pensez que l’intervention des alliés va avoir des résultats quand ?

L’intervention aérienne si l’on prend dans l’histoire n’a jamais permis de gagner une guerre directement, il faut toujours terminer sur le terrain, aller chercher l’ennemi à la baïonnette pour l’obliger à capituler. C’est vraiment le gros problème actuel, ces frappes permettent certainement d’affaiblir l’Etat Islamique, ce qui n’est pas mauvais pour la guerre médiatique, mais de là à gagner militairement sur le terrain, ce n’est absolument pas suffisant.

Vous avez employé le terme obliger l’ennemi à capituler, est-ce que l’Etat Islamique c’est le genre d’ennemi qu’on peut faire capituler ou c’est une nébuleuse comme Al Qaida qu’on n’arrivera pas à éliminer complétement ?

Depuis qu’ils ont décidé de constituer un état en gérant des populations ce qui est extrêmement lourd pour un mouvement, cette partie état peut être brisée, parce qu’ils n’arriveront pas à long terme à faire vivre les populations qu’ils gardent sous leur coupe à l’heure actuelle. Cette partie immergée de l’iceberg peut être combattue de manière efficace. Mais quand les activistes repasseront dans la clandestinité du terrorisme alors là nous nous retrouverons en face du même problème que l’Al Qaida.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала