Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Livraison du Mistral: la France décidera en novembre (ministre)

S'abonner
La décision concernant la livraison des BPC Mistral à la Russie dépendra de l’accord de cessez-le-feu en Ukraine et pourrait être prise en novembre, a déclaré jeudi soir aux journalistes à Washington le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

La décision concernant la livraison des BPC Mistral à la Russie dépendra de l’accord de cessez-le-feu en Ukraine et pourrait être prise en novembre, a déclaré jeudi soir aux journalistes à Washington le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

"La décision sera prise au moment de la livraison. Cela pourrait être fin octobre ou début novembre", a indiqué le ministre à l'issue d'un entretien avec son homologue américain Chuck Hagel.

Le ministre a ajouté que le président François Hollande se baserait sur deux éléments pour autoriser la livraison.

"D’abord, un cessez-le-feu qui dure, et d’un autre côté, le début d’un processus politique sérieux. C’est en se basant sur ces deux conditions, qu’il va prendre sa décision à ce moment", a déclaré le ministre de la Défense.

Le groupe français de construction navale DCNS et l'Agence russe d'exportation d'armements (Rosoboronexport) ont signé un contrat de 1,2 milliard d'euros prévoyant la construction de deux bâtiments de projection et de commandement de classe Mistral pour la Marine russe en juin 2011. Le premier navire, le Vladivostok, doit être remis à la Russie en 2014 et le second navire, le Sébastopol, en 2015.

© RIA NovostiPorte-helicopteres Mistral
Porte-helicopteres Mistral   - Sputnik France
Porte-helicopteres Mistral

L'administration du président français François Hollande a annoncé le 3 septembre que les conditions pour la livraison du premier BPC de classe Mistral à la Russie n'étaient pas réunies compte tenu de la situation en Ukraine. Plus tard, un porte-parole de l'Elysée a expliqué que la livraison du navire n'était pas suspendue et que la déclaration de François Hollande n'entraînait aucune conséquence juridique.

Le président Hollande a plus tard déclaré qu'il prendrait une décision concernant la remise du navire à Moscou fin octobre.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала