Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les caprices gaziers de Kiev

© GazpromLes caprices gaziers de Kiev
Les caprices gaziers de Kiev - Sputnik France
S'abonner
Les tentatives de l’Ukraine pour parvenir à un équilibre énergétique positif sans l’aide de la Russie tournent inévitablement à l’échec.

Les tentatives de l’Ukraine pour parvenir à un équilibre énergétique positif sans l’aide de la Russie tournent inévitablement à l’échec.

Quant à Moscou, il est prêt à aider les Ukrainiens à supporter l’hiver froid car il pratique une politique énergétique responsable. Malheureusement, le sauvetage de sa propre population ne compte pas parmi les priorités de Kiev.

Rappelons que l’Ukraine ne reçoit aujourd’hui du gaz qu’en flux inversé depuis l’Europe. Les livraisons russes ont été suspendues le 16 juin à cause des dettes colossales de Kiev. Cependant, les livraisons en flux inversé ne pourront pas résoudre les problèmes existants. Comme l’a déclaré le ministre russe de l’Energie Aleksandr Novak, les quantités de gaz accumulées dans les réservoirs souterrains ukrainiens ne suffiront pas pour tout l’hiver.

" Quant à la présence de gaz dans les réservoirs souterrains, la situation n’a pas considérablement changé. Selon les statistiques dont nous disposons, presque 17 milliards de mètres cubes de gaz sont actuellement stockés dans les réservoirs souterrains. La quantité de gaz qui pourrait être activement utilisée durant l’hiver prochain constitue quant à elle quelque 11 milliards de mètres cubes, le reste ne pouvant pas être retiré des réservoirs. Certes, cette quantité ne suffit pas. La Commission européenne et Kiev le comprennent les deux. L’injection de gaz doit être achevée au milieu de ce mois, ou à la fin de celui-ci dans le meilleur des cas ".

La Russie est quand même prête à passer des compromis. Le Premier ministre Dmitri Medvedev estime que les conditions de livraison de gaz à l’Ukraine doivent être acceptables pour ce pays. Il importe maintenant pour Kiev de faire un pas en direction de Moscou. Jusqu’à ces derniers temps, sa position déraisonnable ne permettait pas de conclure des ententes claires.

© SputnikUkraine: quelle alternative au gaz russe?
Ukraine: quelle alternative au gaz russe? - Sputnik France
Ukraine: quelle alternative au gaz russe?

La compagnie Naftogaz détient une position de monopole sur le marché énergétique ukrainien. Malheureusement, elle est atteinte de corruption. Voici l’avis du chef du département des analyses de la société d’investissement Zurich Management, Nikolaï Podlevskikh.

" C’est l’une des plus grandes compagnies, une compagnie dont la recette avoisine 10 % du PIB ukrainien. L’essentiel, c’est qu’elle opère dans le segment le plus sensible et le plus important de l’économie.

Bien que la corruption soit censée exister dans tous les pays, en Ukraine elle a pris des proportions vraiment hypertrophiées. Cela se rapporte surtout à la compagnie Naftogaz où les règles du jeu ne cessent de changer et qui est constamment alimentée par le budget ".

Les autorités ukrainiennes envisagent maintenant de transférer le capital de Naftogaz dans le secteur privé. Cependant, ni cette année ni dans les années à venir la privatisation de la compagnie ne changera la situation en Ukraine, même si elle réussit et qu’elle n’est pas ensuite contestée en justice. De toute façon, le pays est obligé de nouer un dialogue gazier avec la Russie. Les livraisons européennes en flux inversé ne sauveront pas l’Ukraine. Quant aux Etats-Unis, il s’avère que leur aide est très peu probable. Personne ne fera pour l’instant d’offre plus avantageuse et plus amicale à Kiev que celle qui a été faite par Moscou.

La Voix de la Russie

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала