Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Poutine à Milan: comprendre l'état d'esprit des partenaires européens (Lavrov)

S'abonner
La visite du président russe Vladimir Poutine à Milan cette semaine devrait permettre de mieux cerner l'état d'esprit des partenaires européens, a espéré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

La visite du président russe Vladimir Poutine à Milan cette semaine devrait permettre de mieux cerner l'état d'esprit des partenaires européens, a espéré mardi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

"Lors de cette visite à Milan, nous comptons mieux comprendre l'état d'esprit de nos partenaires européens. Je suis persuadé que le président leur expliquera une nouvelle fois les motifs de nos démarches. Il l'a déjà fait à maintes reprises et sera prêt à faire part à ses collègues des derniers développements et des efforts que nous déployons pour aider les autorités de Kiev et les insurgés à appliquer leurs ententes enregistrées avec le soutien de la Russie et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)", a déclaré le ministre. 

"J'espère que cela permettra aux personnes réalistes au sein de la direction des pays de l'Union européenne à faire enfin preuve d'une vision stratégique, dont on a grand besoin", a-t-il ajouté.

Le chef de l'Etat russe se rendra à Milan pour prendre part au sommet du Dialogue Europe-Asie (ASEM), qui pourrait donner lieu à une nouvelle réunion au "format de Normandie" consacrée à la crise ukrainienne.

Ce terme fait référence à la première rencontre entre le président russe Vladimir Poutine et le chef d'Etat ukrainien Piotr Porochenko, organisée sous l'égide du président François Hollande et en présence de la chancelière allemande Angela Merkel en marge des commémorations des 70 ans du Débarquement allié en Normandie, le 6 juin dernier.

Kiev a lancé le 15 avril une opération "antiterroriste" d'envergure en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au coup d'Etat de février. Selon l'Onu, les hostilités ont déjà fait plus de 3.600 morts, dont les 298 passagers et membres d'équipage du Boeing malaisien abattu le 17 juillet, et plus de 8.800 blessés parmi les civils. 

Le 5 septembre, après plusieurs mois d'affrontements meurtriers, les autorités de Kiev ont signé à Minsk avec les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk un accord de cessez-le-feu, sous la médiation de la Russie et de l'OSCE. Un mémorandum en neuf points pour sa mise en application a été signé le 19 septembre.

Bien que le cessez-le-feu soit globalement respecté selon les observateurs, les deux parties s'accusent mutuellement de violer la trêve.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала