Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sibérie: l'ADN d'un Homo sapiens vieux de 45.000 ans décrypté

© © Flickr.com/EMSL/cc-by-nc-sa 3.0Sibérie: l'ADN d'un Homo sapiens vieux de 45.000 ans décrypté
Sibérie: l'ADN d'un Homo sapiens vieux de 45.000 ans décrypté - Sputnik France
S'abonner
Une équipe internationale comprenant des Russes a décrypté le génome d'un Homo sapiens qui vivait il y a 45.000 ans en Sibérie occidentale, rapporte jeudi le journal Science en Sibérie de l'Académie des sciences de Russie.

"C'est l'ADN d'Homo sapiens le plus ancien jamais déchiffré", a déclaré Iaroslav Kouzmine, chercheur à l'Institut de géologie et de minéralogie de l'Académie russe des sciences cité par le journal.

L'ADN a été extrait d'un fémur gauche exhumé en 2008 près d'Oust-Ichim, un village situé au bord de l'Irtych, dans la région russe d'Omsk.

Les chercheurs affirment qu'il s'agit de l'os d'Homo sapiens le plus ancien jamais découvert hors de l'Afrique et du Proche-Orient.

Selon M.Kouzmine, l'individu d'Oust-Ichim n'a pas de descendants directs parmi les habitants actuels de l'Eurasie. Le séquençage de son génome permet de supposer qu'il appartenait probablement à une population étroitement liée avec les gens qui ont quitté l'Afrique il y a plus de 50.000 ans pour s'installer partout dans le monde avant de disparaître.

28 scientifiques de 19 établissements de plusieurs pays dont la Russie, la Chine, les Etats-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne et l'Allemagne ont participé à l'étude dont les résultats ont déjà été publiés dans la revue britannique Nature. T

RIA Novosti

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала