Violences en Irak: plus de 1.200 morts en octobre (Onu)

Au moins 1.273 personnes ont été tuées en octobre dans des actes de violence et des attentats en Irak, indique un rapport de la mission des Nations unies à Bagdad.

Au moins 1.273 personnes ont été tuées en octobre dans des actes de violence et des attentats en Irak, indique un rapport de la mission des Nations unies à Bagdad.

Parmi ces victimes figurent 856 civils et 417 représentants des forces de l'ordre. Les attentats terroristes et les fusillades ont fait 2010 blessés. Bagdad a été en octobre la ville la moins sécurisée du pays.

Selon le rapport de l'Onu, 379 civils ont été tués dans la capitale irakienne le mois dernier.

Les chiffres cités dans ce document n'englobent pas les massacres perpétrés dans la province d'Al-Anbar, théâtre d'affrontements armés entre les djihadistes de l'Etat islamique (EI) et les tribus sunnites locales soutenues par les autorités irakiennes, rapporte l'agence Associated Press. 

L'Etat islamique (EI) >>

La situation en Irak demeure très tendue suite aux opérations d'envergure menées par le groupe sunnite terroriste Etat islamique, lié à Al-Qaïda. Ce groupe a gagné en puissance lors des combats en Syrie contre les troupes gouvernementales. L'EI a la réputation d'une des formations djihadistes les plus cruelles.

Il y a quelques mois, cette organisation a intensifié ses activités en Irak. Fin juillet, l'EI a proclamé un "califat islamique" sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала