Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Afghanistan: l'Otan cherche à dissimuler son échec (Moscou)

S'abonner
La déclaration de l'Otan sur l'Afghanistan n'est qu'une tentative de l'Alliance d'"estomper son échec", a estimé le vice-ministre russe des Affaires étrangères Vassili Nebenzia.

La déclaration de l'Otan sur l'Afghanistan n'est qu'une tentative de l'Alliance d'"estomper son échec", a estimé jeudi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Vassili Nebenzia.

"Nous considérons la déclaration sur l'Afghanistan adoptée par l'Otan lors du sommet au Pays de Galles comme une tentative d'estomper son échec, y compris dans la résolution du problème des stupéfiants, produits dans des quantités énormes en Afghanistan", a déclaré le diplomate, intervenant à l'Assemblée parlementaire de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC).

Les pays membres de l'Otan ont adopté une déclaration sur l'Afghanistan à l'issue du sommet de septembre au Pays de Galles. Le document porte sur le transfert de la responsabilité en matière de sécurité aux autorités afghanes, ainsi que sur la coopération future entre l'Otan et l'Afghanistan via la formation des forces de sécurité afghanes et leur soutien financier.

Cette année, le stade militaire de l'opération des Etats-Unis et de leurs alliés de l'Otan s'achève en Afghanistan. En février, les pays membres de la Force internationale d'assistance et de sécurité (ISAF) ont commencé le retrait de leurs troupes d'Afghanistan. Au plus fort de la présence de la coalition en 2011, quelque 140.000 soldats de l'Otan étaient présents en Afghanistan. Une force résiduelle d'environ 12.000 soldats, dont 9.800 Américains, doit rester sur place après décembre 2014 dans une mission de soutien et de formation de l'armée afghane, baptisée "Soutien résolu".

Les Etats-Unis ont affirmé auparavant que d'ici fin 2016, ils ne maintiendraient en Afghanistan que les militaires assurant la sécurité de leur ambassade à Kaboul.
Créée en 2002, l'Organisation du traité de sécurité collective, parfois qualifiée d'"Otan russe", est une organisation politico-militaire qui regroupe l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizstan, la Russie et le Tadjikistan.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала