Les USA entreprendront-ils une opération terrestre contre l’EI ?

© © Photo: APLes USA entreprendront-ils une opération terrestre contre l’EI ?
Les USA entreprendront-ils une opération terrestre contre l’EI ? - Sputnik France
Le président Obama a déclaré cette semaine qu’il avait l’intention de demander le feu vert du Congrès pour l’opération terrestre contre l’EI au Proche-Orient. Rappelons que les frappes aériennes portées jusqu’ici contre les positions de l’EI se font dans le cadre de l’autorisation donnée par le Congrès américain après les attaques terroristes du 11 septembre 2001.

es questions suivantes se posent. Primo, comment s’effectuera l’éventuelle opération terrestre, et comment pourra-t-elle influer sur la politique extérieure de la Turquie dans la région ?

Selon les déclarations pour La Voix de la Russie faites par Genjehan Babish, politologue turc et expert en États-Unis et politique extérieure turque :

« Les élections au Congrès sont devenues une sorte de message pour l’administration Obama. Il y a eu auparavant une vive polémique au sujet de la lutte contre l’EI. Il est évident maintenant que la politique extérieure des États-Unis va changer. En effet, récemment encore, le président Obama privilégiait les frappes aériennes en parlant de lutte contre l’EI. Si les changements en questions ne se manifestent pas à court terme, ils se feront sûrement sentir à moyen terme. Les États-Unis peuvent faire appel en plus de l’aviation aux mercenaires des agences privées comme Blackwaters pendant la campagne irakienne, qui continuent actuellement leurs activités sous le nom d’Academia. On sait que les agences en question sont parfaitement capables de mener des opérations terrestres. »

Par conséquent, si le besoin s’en fait sentir, ces soldats pourront lancer en commun avec les alliés une opération terrestre dans la région. Il est vrai cependant qu’il faudra pour cela l’aval du Congrès et de la société américaine.

Et voici ce qu’en pense Erdjument Tezdjan, docteur en relations internationales :

« D’un côté, la lutte contre l’EI revêt aujourd’hui une importance particulière. Mais, d’un autre côté, il est au moins aussi important de savoir combien de temps durera cette opération. Cette question doit être mesurée à l’aune de l’Afghanistan. En effet, pour lutter contre le terrorisme et extirper ses racines, il faut du temps et de la patience. Ce sont des éléments qui doivent absolument être pris en compte. »

Certes, le Congrès peut autoriser Barack Obama à lancer une opération terrestre. Il faut cependant que la stabilité politique soit assurée en Syrie et en Irak parce que c’est à cette condition que leurs propres forces armées pourront lutter contre le terrorisme. Mais tant que cette question n’est pas résolue, la résurgence du terrorisme n’est pas à exclure après le départ des troupes américaines. Il faut donc renforcer les États et les forces armées locales pour venir à bout du terrorisme.

La Turquie fait partie de la coalition anti-EI. C’est pour cette raison que les États-Unis la soutiendront complètement en cas d’opération terrestre. A son tour, Ankara apportera à Washington toute l’aide nécessaire, y compris logistique. /N

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала