Haut-Karabakh: montée des tensions dans la zone du conflit

© RIA Novosti . Ilya Pitalev  / Aller dans la banque de photosStepanakert, capitale du Haut-Karabakh
Stepanakert, capitale du Haut-Karabakh - Sputnik France
L'Azerbaïdjan et la république non reconnue du Haut-Karabakh ont fait état des nouvelles violations du cessez-le-feu sur la ligne de contact entre les belligérants.

L'Azerbaïdjan et la république non reconnue du Haut-Karabakh ont fait état des nouvelles violations du cessez-le-feu sur la ligne de contact entre les belligérants.

Le ministère de la Défense du Haut-Karabakh a fait savoir jeudi que ces dernières 24 heures, la partie azerbaïdjanaise avait violé la trêve à environ 250 reprises et que plus de 3.000 coups de feu avaient été tirés contre les troupes du Haut-Karabakh avec des armes d'infanterie de différents calibres.

Le porte-parole du ministère azerbaïdjanais de la Défense, le lieutenant-colonel Vagif Dargahli, a réfuté ces affirmations. Selon lui, au cours des dernières 24 heures, le cessez-le-feu a été violé à 56 reprises.

Le lieutenant-colonel a déclaré à RIA Novosti que "la partie azerbaïdjanaise avait chaque fois ouvert le feu en réponse à la violation de la trêve par la partie arménienne".

Le ministère de la Défense de l'Azerbaïdjan a annoncé mercredi que l'armée du pays avait abattu un hélicoptère Mi-24 des forces aériennes arméniennes au moment où il "tentait d'attaquer les positions azerbaïdjanaises". Le ministère de la Défense du Haut-Karabakh a pour sa part affirmé que l'hélicoptère appartenait à l'armée de l'air du Haut-Karabakh et qu'il effectuait un vol d'entraînement. Les trois membres d'équipage qui se trouvaient à bord de l'appareil ont péri.

Le ministère arménien des Affaires étrangères a accusé Bakou d'être responsable de la catastrophe. La diplomatie azerbaïdjanaise a répliqué en fermant l'espace aérien au-dessus du Haut-Karabakh. En réponse, le porte-parole du président de la république non reconnue, David Babaïan, a déclaré que le ciel du Haut-Karabakh était réellement fermé, mais uniquement pour les forces aériennes azerbaïdjanaises.

Depuis février 1988, l'Arménie et l'Azerbaïdjan sont en conflit autour du Haut-Karabakh, région autonome principalement peuplée d'Arméniens, qui a annoncé son intention de se séparer de l'Azerbaïdjan. Cette démarche a provoqué des affrontements entre les troupes arméniennes et azerbaïdjanaises à la suite desquelles Bakou a perdu le contrôle de la région.

Décrété le 12 mai 1994, le cessez-le-feu n'a pratiquement jamais été respecté.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала