Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ukraine: l'Otan accuse Moscou pour justifier sa présence aux frontières russes

© Sputnik . Alexander Mazurkevich / Aller dans la banque de photosGardes-frontières ukrainiens sur la frontière russo-ukrainienne
Gardes-frontières ukrainiens sur la frontière russo-ukrainienne - Sputnik France
S'abonner
Les accusations de l'Otan à l'endroit de Moscou s'expliquent par le désir de l'Alliance de justifier le renforcement de sa propre présence militaire près des frontières de la Russie, a estimé lors d'un point de presse le porte-parole de la diplomatie russe Alexandre Loukachevitch.

Les accusations de l'Otan à l'endroit de Moscou s'expliquent par le désir de l'Alliance de justifier le renforcement de sa propre présence militaire près des frontières de la Russie, a estimé jeudi lors d'un point de presse le porte-parole de la diplomatie russe Alexandre Loukachevitch.

"On entend des déclarations fracassantes des représentants de l'Otan sur les soi-disant faits (de la présence de militaires russes en Ukraine, ndlr). A quoi cela sert-il? (…) A attiser la tension, à argumenter le comportement de l'Alliance elle-même qui n'hésite pas à instrumentaliser la crise ukrainienne pour justifier ses démarches, qu'il s'agisse d'exercices d'envergure ou de l'accroissement de son potentiel militaire à proximité des frontières russes", a déclaré le diplomate.

Les analystes constatent que la crise ukrainienne n'est qu'un prétexte de plus pour l'élargissement de l'Otan vers l'est. Lors du dernier sommet de l'Otan au Pays de Galles, les pays membres du bloc ont convenu de créer une force de réaction rapide en réponse à la politique de la Russie à l'égard de l'Ukraine. Cette force, susceptible d'être  déployée en Europe de l'Est, comprendra plusieurs milliers d'hommes.

© SputnikUkraine: six mois après le début des hostilités dans l'Est
Ukraine: six mois après le début des hostilités dans l'Est - Sputnik France
Ukraine: six mois après le début des hostilités dans l'Est

Arguant de la nécessité de garantir la sécurité des alliés, l'Otan a déjà intensifié ses patrouilles aériennes au-dessus des pays Baltes et a dépêché des renforts en mer Baltique et en Méditerranée. Des avions de reconnaissance de l'Alliance survolent régulièrement la Pologne et la Roumanie. L'Otan a en outre annoncé l'augmentation des effectifs, l'élargissement du programme d'exercices militaires, le renforcement de son système d'alerte précoce et de ses forces de réaction rapide.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала